Les femmes pilotes de la RAF

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les femmes pilotes de la RAF

Message  CROC le Lun 28 Avr - 12:08

source : http://www.lesfleursdelamemoire.com/histoire/londinieres/londinieres.php

Les femmes dans l'Army Air Corps



Dès juin 1940, l'Army Air Corps pense à l'incorporation des femmes pilotes. Mais la « féminisation » de l'Air Corps passe en second plan. On pense que les femmes ne peuvent pas faire de bons pilotes. Même si pour l'époque, il est rare de trouver des femmes possédant une véritable expérience du pilotage.
Pour débloquer et faire avancer la situation, 3 femmes vont jouer un rôle actif. La première est l'aviatrice Bessie Lee Pettman alias Jacqueline « Jackie » Cochran vainqueuse du trophée Bendix en 1938.

(cliquez sur la photo)

La seconde est Eleanor Roosevelt championne pour l'égalité des droits de la femme.
Afin, une autre aviatrice, Nancy Harkness-Love, femme d'un commandant de la réserve de l'Air Corps, elle pilote des avions de la Compagnie Inter City Aviation (cofondatrice avec son mari).
En mai 1940, Nancy Love écrit au lieutenant-colonel Robert Olds (adjoint au chef de la Plan Division de l'état-major de l'Air Corps) qui met au point le Ferrying Command (futur Air Transport Command). Elle lui explique qu'il y a une cinquantaine de femmes chevronnées, ayant pilotées plusieurs types d'avion disponible immédiatement. Le colonel Olds est intéressé par cette idée et il fait une demande au commanant en chef de l'Air Corps, le Major General H.H.Arnold. Celui-ci peu enthousiaste suggère qu'elles rejoignent les compagnies civiles comme co-pilote.

En juin 41, loin de renoncer, Jackie Cochran s'envole comme pilote d'une formation de Lockheed Hudson afin d'étudier l'Air Transport Auxiliary de la RAF.
A son retour, elle est invitée à déjeuner par les Roosevelt pour leurs faire part de son expérience.
Puis elle rencontre A.Olds (nouveau commandant du Ferrying Command) et Robert A. Lovett, sous-secraitaire d’Etat à la Guerre. La seule décision prise est que Jackie Cochran est rattachée au bureau de Olds pour établir et présenter un dossier. Jackie n’a pas le statut de militaire légale, elle installe son QG dans les locaux de sa société , la Jacqueline Cochran Cosmetics Inc. (fondée en 1934 avec son mari, le milliardaire Floyd B.Odlum). La première tâche qu’elle réalise est le recensement des pilotes féminins. Elle trouve 2733 aviatrices brevetées, dont 154 ont une licence commerciale (sur ce total, 80 ont plus de 500 heures de vol et 30, 1000 heures). Le 1er août 41, Olds présente un mémo à Arnold, car jusqu’à la fin de l’année, il y a 12000 appareils d’entraînement à convoyer des usines aux bases aériennes.
Olds propose de prendre à l’essai pendant 3 mois, les femmes ayant plus de 500 heures de vol comme employés civils de l’ACFC. Puis elles seront incorporées dans l’Air Corps Specialist Reserve sous les ordres de Cochran.

Mais le 25 août, Arnold s'oppose à ce projet car il estime qu'il dispose d'assez d'hommes (78063 pilotes brevetés).
A l'automne, des membres de la British Air Commission demande à Jackie Cochran de recruter des pilotes féminins pour l'ATA de la RAF.

Mais en janvier 1942, c'est le coup de théâtre, Olds (maintenant Major General) décide d'employer des femmes pour convoyer des avions avec effet immédiat! Alors, Jackie demande à Olds d'anbandonner son programme (par l'intermédiaire d'Arnold) tant qu'elle n'aura pas rempli ses obligations auprès des britanniques. Elle part avec 24 femmes pour la Grande-Bretagne et le programme de recrutement de pilotes féminins est au point mort pour plusieurs mois pour Cochran. Avec l'entrée en guerre des USA entraîne la fermeture des aéroports côtiers. En vue du fort développement de l'Air Force, le 30 décembre le Ferrying Command se restructure (création d'un état-major et 2 divisions : Foreign Division et Domestic Division).

En mars 1942, Nancy Love rejoint l'état-major de Robert H. Baker (Domestic Division pour le secteur nord-est).
L'idée de Robert Olds est de mettre hors-jeu Jackie Cochran mais courant du mois de mars, épuisé par le surmenage il fait un malaise et il est relevé de ses fonctions (il décède en 1943 d'une pneumonie, son fils Robin fera une brillante carrière dans l'USAF, en obtenant 13 victoires et 11 appareils détruits au sol pendant la Seconde Guerre Mondiale et 4 Migs pendant la guerre du Vietnam).

Le 20 juin 1942, le major Robert M. Love (le mari de Nancy) devient l'adjoint du chef d'état-major des opérations de l'ATC.
Le colonel William H. Tunner qui commande la Ferrying Division en manque de pilotes demande au major Love si il y a beaucoup de pilotes féminins disponibles avec les mêmes talents que sa femme. La réponse est oui alors Tunner propose d'embaucher ces femmes comme employées du Civil Service. Mais cette idée se heurte encore à la législation américaine. C'est sur l'intervention d'Eleonor Roosevelt que tous s'accélère, le 10 septembre, le War Department annonce la création du WAFS (Women's auxiliary Ferrying Squadron) sous le commandement de Nancy Love.
Les candidates doivent être américaines, ayant un cursus d'études supérieures et au moins 200 heures de vol.
Mais au début d'octobre 1942, le FTC (Flying Training Command) créer le WFTD (Women's Flying Training Detachment) et reçoit de recruter des femmes n'ayant aucune expérience de pilotage.

Le 16 novembre 1942, les 25 premières femmes arrivent à l'aéroport Howard Hughes de Houston pour l'instruction.
Puis début 1943, la formation est transféré sur le terrain d'Avenger Field à Sweetwater (Abilene Texas).
Les premières femmes brevetées péalisent des convoyages d'entraînement et de liaison entre les usines et les bases aériennes.

De novembre 1942 à avril 1943, le WAFS convois en moyenne 49 avions par mois avec un effectif de 23 pilotes.

Fin juin 1943, l'Office of Special Assistant for Women Pilots (sous les ordres de Jackie Cochran) est créé au sein du bureau de l'Assistant Chief of Air Staff. Et le 5 août, est officiellement créé le Women's Air Force Service Pilots (Wasp).

Le nombre de femmes augmente de 120 en août, puis 303 en avril 1944.
Mais le 21 juin 1944, le projet de loi de la militarisation du corps des Wasp ainsi que la promotion des femmes pilotes au grade d'officier, est rejeté par le Congrès.

Le 3 octobre 1944, le général Arnold annonce la dissolution des Wasp pour le 20 décembre.

Bilan :
25000 femmes se sont présentées au concours d'entrée, 1830 ont été reçues et 1074 ont été brevetées (19 promotions). En 27 mois, elles ont réalisé 12650 convoyages, auront piloté 77 types d'appareils (y compris le B-29, et elles sont 4 a être qualifiées pour ce quadrimoteurs donc Nancy Love), et 38 ont été tuées.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Benvenguda al Pays - La légende de l'avion vert
avatar
CROC
Oberst
Oberst


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum