Mission 5 - Les Suisses

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mission 5 - Les Suisses

Message  CROC le Dim 27 Juil - 14:22

Mission pour 8 Joueurs
carte : Zip_Alpen(Ouest)
type : Coopérative fictive
Année de mission : Milieu 1944
Date lancement : Vendredi 1 Aout à 22h05 jusqu'à 23h20
Durée : 1h15
Difficulté : Facile
Résultat : Destruction du DC3 : 100%


Contexte a écrit:
Bonjours Messieurs

Nos espions ont réussit à récupérer des informations sur un vol anglais.
En effet un DC3 de la RAF est arrivé ce matin à Zurich pour une mission diplomatique.
Au vue de l'échec de la mission précédente, nous allons intercepter le DC3 et le détruire pour éviter toute fuite vers nos ennemies.

son parcours est : Zurich => Basel => Mulhouse => Angleterre



Appareil Disponible
4 - Me 262
BJ=Godzyla (Me 262A 1a)
BJ=Baraz (Me 262A 1a/U4)
BJ=Blacky (Me 262A 1a)
BJ=CROC (Me 262B 1a)


4 - Fw 190 D9
BJ=Kriëger
IA
IA
IA

contexte d'après mission
Les Suisses se posent des question sur nos Me 262, il pense que nous testons de nouveaux prototypes dans un territoire neutre pour éviter de les dévoiler aux allies.
Leurs prochains objectif sera de capturer un de nos moteur sans hélice si nos prototypes revient sur le territoire.

Les Allier ont perdu un avion diplomatique sans savoir pourquoi, ils soupçonnent les français de Vichy dans le coup car les spitfire d'escorte sont tombé sur 4 D520 de Vichy, un seul des spitifire est rentré à sa base avec de gros dégâts.

Les Allemands ont perdu un nouveau prototype de radar sur Bf110 tombé chez les Suisses, c'est un radar d'une porté de 50km un plus qui faudrait sur nos 262.


Dernière édition par BJ=CROC le Mar 26 Aoû - 12:13, édité 8 fois

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Benvenguda al Pays - La légende de l'avion vert
avatar
CROC
Oberst
Oberst


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mission 5 - Les Suisses

Message  Flagada le Ven 1 Aoû - 22:19

Debriefing de Blacky:

J'étais numéro 3 en Me-262A-1a d'une schwarm leadée par Godzy, Baraz en numero 2 et Croc en 4.

Quant à Krieger, il était leader de FW-190D-9 pour nous couvrir.

On a tous roulés sans problèmes jusqu'en bout de piste pour décoller.

Tout le monde a décollé sauf moi qui a pris du retard.

Mon réacteur gauche s'est éteint pour une raison inconnue.

J'ai donc réussi à décoller mais avec du retard.

Le dispositif était déjà au niveau du Lac.

On a communiqué entre nous pour essayer de se mettre en formation mais en vain.

Le temps nous était compté.

Godzy me conseilla donc de retourner à la base pour atterrir.

J'ai donc repérer la base grace aux reperes que je m'etais fixés et grace à la tour de contrôle

Je me suis posé nikel sans bonds. Pilote et appareil intacts

R.A.S. pour cette mission pour ma part malheureusement.

Il est regrettable que la formation ne m'ai pas attendu au dessus de la base comme on fait d'habitude.

(Sans doute à cause du temps que l'on devait respecter)

Quant au repérage, j'ai malheureusement perdu ma map (problème de zoomage carte à régler)

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
avatar
Flagada
Oberst
Oberst


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mission 5 - Les Suisses

Message  Godzyla le Sam 2 Aoû - 1:04

Débriefing de Godzyla
Avion : Me-262A-1 (Chef de dispositif)

Avions inclus dans le dispositif dans l'ordre

  1. Me-262A-1 : Godzyla
  2. Me-262A-1/U41 : Baraz
  3. Me262A-1 (24 R4M) : Blacky
  4. Me-262B-1 : Croc


Dispositif de protection (Fw-190D-9):

  1. Krieger
  2. IA
  3. IA
  4. IA


Mission : Intercepter et détruire le DC3 qui transporte les plans dérobés par les espions qui se sont enfuis en camion (mission 4).

Les Fw-190 nous ont protégé lors du décollage des trois premiers Me-262 qui ont décollé (dans l'ordre : Godzyla, Baraz et Croc). Le quatrième Me-262 ayant subi un arrêt intempestif lors de la mise des gaz nous avons fait un premier tour le temps qu'il nous rejoigne.
Une fois le tour de base terminé et le quatrième Me-262 en l'air nous sommes partis vers Bregenz pour se rejoindre et partir vers la Suisse aussi vite que possible.

L'avion de transport décollait à 12h15 de Zurich. À ce moment là, nous n'avions pas encore quitté Bregenz, la course allait s'annoncer rude.
Un expert en course automobile comme Rudolf Caracciola2 nous aurait bien aidé pour le coup avec ses trois titres de champion d'Europe en course Automobile de l'entre-deux guerres et ses 6 victoires au Grand-Prix d'Allemagne durant la même période.
Note du rédacteur:
Record inégalé à ce jour, même Michaël Schumacher n'a que 4 victoires sur ce Grand-Prix.

Au bout de 5 minutes, n'arrivant pas à avoir Blacky en formation (il était 12h20), je lui ai donné l'ordre de rentrer à la base car on ne pouvait plus perdre de temps pour l'interception. Au même moment, Krieger nous annonce qu'il est arrivé sur le lieu de la première zone d'extraction alors que nous entrions à peine en Suisse. Je lui ai dit d'aller directement au deuxième point de sortie, de rester à mon écoute, pour entrer en Suisse pour abattre l'avion (ultime recours à cause du retard accumulé par les Me-262). Une course-poursuite s'engage alors avec cet avion dans un ciel désespérément vide. Je pense que nous avons dû être poursuivi par la Flugwaffe mais à plus de 500 km/h ils n'avaient aucune chance de nous rattraper.

Les minutes s'écoulèrent, les étapes passaient les unes après les autres. Nous sommes arrivés à Zurich avec 5 minutes de retard puis nous sommes arrivés à Bâle avec 2 minutes de retard, au même moment, nous retrouvions les Fw-190 qui sont partis sur Mulhouse pour former le dernier rempart avant qu'ils ne s’échappent en France et puissent être aidés par la Résistance. Nous sommes arrivés sur Mulhouse avec 2 minutes d'avance et le ciel désespérément vide. Je laisse les Fw-190 en France et donne l'ordre aux Me-262 de refaire le trajet en sens inverse quand Krieger annonce la présence d'un bimoteur de transport sortant d'un nuage.

Nous avons fait demi-tour et avons prêté assistance aux Fw-190 qui devaient initialement nous protéger d'éventuels avions de la Flugwaffe qui quitteraient leur pays.
Dans les 5 minutes qui ont suivi la destruction du DC-3 par Krieger (confirmée par moi-même), tous les pilotes annoncent la présence de Bf-109 dans le secteur qui leur tirent dessus. Krieger a bien rempli sa mission de protection en abattant un Bf-109 helvète des 6 heures de Baraz.
Lors de notre fuite vers l'Allemagne totalement désorganisée, nous nous retrouvons par paquets. Baraz ayant pris les devants à cause du niveau bas de carburant et des dégâts pris par quelques impacts de balles, Croc vient me rejoindre et d'après ses dires, au moment de se mettre en formation avec moi, il identifie mon avion comme un chasseur à hélice monomoteur. En se rapprochant, il voit la grosse croix blanche encadrée de rouge et s'en sert de cible et l'aurait pulvérisé en l'air.

Lors de mise réelle en formation avec Croc, nous voyons un avion isolé devant nous et l'avons rapidement rattrapé, il s'agissait de Krieger qui allait rejoindre la base pour nous protéger lors de l'atterrissage. Ayant tombé ses réservoirs ventraux, Croc prend de la vitesse et me distance avec son biplace (un homme est plus léger qu'un réservoir). Le retour se fait en solo et j'écoutais la radio de la Grande Allemagne sur le chemin.

Nous nous sommes posés dans l'ordre :

  1. Croc
  2. Baraz 3
  3. Godzyla


Les Fw-190 se sont posés 2 minutes après moi, comme quoi le timing n'était pas trop mauvais pour la protection de base mais au vu de la quantité de carburant, nous n'avions pas le choix.

Heureusement que les Fw-190 étaient là pour réparer les pots cassés sinon la mission aurait été un véritable fiasco et nous aurions laissé partir des informations confidentielles vers les lignes Alliés.

Nous avons détruit l'avion cargo et un chasseur Suisse, ce qui montre que la coopération Fw-190/Me-262 peut donner de très bons résultats quand on s'y prépare bien.

En résumé :
L'escorte du DC-3 était absente au point d'interception, ce qui veut dire qu'ils ont eu du retard (tant mieux pour nous) et qu'ils ont dû attendre longtemps avant de se résigner à l'impensable n'ayant probablement aucun contact radio (puisque nous l'avons abattu).

Nous savons que deux autres avions ont pu échapper aux griffes de nos avions, nous pensons que maintenant les helvètes prendront la menace du Me-262 au sérieux dorénavant.

Les procédures préconisées lors de la dernière mission ont fait leurs preuves, elles ont permis de remplir la mission avec brio.
Je les recopie à nouveau pour rappel pour les futures missions qui pourraient nécessiter le survol en territoire helvète.

  • Ne jamais entrer en territoire Suisse seul pour faire une mission (sauf raison valable : diversion, reconnaissance).
  • Si vous rentrez en Suisse accidentellement, faites vite votre mission (3 minutes maximum) et fuyez le plus vite possible vers l'arrière avant de l'arrivée de la patrouille de protection de leur espace aérien.
  • S'il faut faire une incursion en Suisse pour une raison exceptionnelle, prenez le plus d'altitude et de vitesse avant de rentrer sur leur territoire.
    Si cela devait se produire :

    1. Définir un point d'extraction pour les Me-262attendront les Fw-190 pour accueillir les avions Suisses qui quittent leur pays
    2. Les Fw-190 iront faire une patrouille d'interdiction au point d'extraction pour dégager le ciel d'éventuel ennemis et de protéger les arrières des Me-262 s'ils sont poursuivis par des avions "neutres" ou ennemis.
    3. Les Me-262 n'entrent pas en dogfight avec la Flugwaffe dans l'espace aérien Suisse (sauf nécessité).
    4. Les Fw-190 rentreront en Suisse uniquement si c'est l'ultime recours pour mener la mission à bien.




Notes :
1Les mécaniciens ont voulu lui faire une farce en installant un canon anti-aérien dans le nez de cet avion (n'empêche que couplé au viseur gyroscopique Askania EZ-42 ça doit faire des ravages dans les rangs ennemis).
2Biographie de Rudolf Caracciola, célèbre pilote de course automobile durant l'entre-deux guerres courant pour Mercedes.
3Baraz eut un problème en finale avec un des réacteurs qui prit feu, il s'est éjecté tant qu'il avait de l'altitude avant de risquer l'explosion à l'atterrissage.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
avatar
Godzyla
Oberstleutnant
Oberstleutnant


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mission 5 - Les Suisses

Message  CROC le Sam 2 Aoû - 13:23

Débriefing Général du Kommandant CROC
Position : Rotteflieger et schwarmflieger
Ailier : Godzyla (schwarmfurher) Baraz et Blacky (Rottefurher)
Avion : Me 262B 1a
Rôle : recherche et destruction du DC3
Objectif : DC3 repéré tardivement et destruction accomplie : 95%
 
Débriefing écrit
La mise en formation pris trop de temps à cause de mon Rottefurher, le Schwarmfurher, après quelque tentative de mettre mon Rottefurher en formation, a décider de le renvoyer et je pris la place de N°3, Mon radar ne fut pas très performant, je ne vis le DC3 qu'une fois qu'il fut abattue par l'escorte.
le retour se fit sans encombre, j'ai rencontré un Bf 109 suisse qui n'a pas eu le temps d’identifier quoi que ce soit sur mon appareil, d'une différence de vitesse de 1000 km/h. Il risque de se poser quelque question sur ce qu'il l'a abattue.
Le poser se fit sans encombre.

Conclusion sur la mission
Le radar ne servit pas à grand chose, vivement que l'on change de radar pour un plus performant.
 
Conclusion sur l'escadrille
Beaucoup de pilote ne connaissent que la base des leçon sur le 262, d'où les problème rencontrer lors des missions.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Benvenguda al Pays - La légende de l'avion vert
avatar
CROC
Oberst
Oberst


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mission 5 - Les Suisses

Message  Krieger le Sam 2 Aoû - 13:32

Débriefing : Kriëger

Avion : Lead des Fw 190 D9

développement :

Ma mission étant de protéger la schwarm de Godzylla et leurs Me262 pendant leur décollage. On décolla de la base de Ravensburg et protégea les 262 en faisant la surveillance aérienne au dessus de la base.

Quand tout les 262 eurent décollés, on se dirigeait vers le premier PIR qui était à Hallau. Cependant, du a un retard, on a du se diriger vers le deuxième PIR au dessus de Basel.

Arrivé sur zone, on se mit en vol stationnaire en attendant les 262. Nous fîmes la surveillance entre Basel et Mulhouse pour intercepter le DC3 avec les espions à son bord. On a eu beau chercher, tant bien visuelle qu'avec le radar de Croc, on ne vu absolument rien..

Après un dernier passage au dessus de Mulhouse, je vis le DC3 et je l'ai abattu.

Suite à ça, nous nous fîmes attaqués par des appareils Suisses "Bf109", j'en ai abattu un mais un des ces collèges me troua l'aile droite et j'ai eu quelques trous dans le cockpit..

Pour en conclure, je me suis dirigé vers la base et je me posa et me gara sur la piste sains et soif.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
<< A lot of people want me dead - they call it justice. I'm the only one who knows the truth. All I have left is the wind by my side.>>
avatar
Krieger
Connaissance des BJ


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mission 5 - Les Suisses

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum