SdKfz 1 à 99 // véhicules militaires non blindés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

SdKfz 1 à 99 // véhicules militaires non blindés

Message  CROC le Sam 21 Jan - 15:57

SdKfz 2, Kettenkrad 

Les Allemands voulaient posséder un véhicule léger, rapide, tout-terrain, armé et capable d'effectuer diverses missions (notamment de liaison). La Kübelwagen pouvait effectuer une partie de ces rôles, mais sa taille ne lui permettait pas de passer partout. C'est dans cet esprit que fut créée la Kleines Kettenkraftrad, littéralement : "petite moto chenillée". Sa désignation officielle est : Sd.Kfz. 2. Elle fut d'abord utilisée en Crète en 1941, où elle rencontra un vif succès. Les Allemands eurent tôt fait d'apprécier ses capacités tout-terrain pour poser des câbles de communication en un temps record dans des endroits difficiles d'accès. Elle fut utilisée jusqu'à la fin de la guerre par la Wehrmacht puis après par les autorités civiles de divers pays.
Elle fut aussi utilisé dans le remorquage des avions pour les déplacements au sol.

Spécifications techniques
MotorisationOpel Olympia 38, 4 cyl., refroidi par eau, 1 478 cc., 36 ch. à 3 800 tr/min
Vitesse maximale80 km/h
Équipage1 conducteur et 2 passagers
Masse1,235 tonne
Longueur3 m)
Hauteur1,2 m
Largeur1 m

SdKfz 3 ou Maultier : autochenille de transport 

Le Maultier (bête de somme) était le nom d’un type de "half-tracks" développé au cours de la Seconde Guerre mondiale qui, entre 1933 et 1945, a été le leader dans la construction de ces véhicules.
Ils étaient construit sur une base de camion Opel, Mercedes-Benz ou Ford.

  • SdKfz 3a : Maultier sur le châssis 2 tonnes Opel
  • SdKfz 3b : Maultier sur le châssis 2 tonnes Ford
  • SdKfz 3c : Maultier sur le châssis 2 tonnes KHD
  • SdKfz 3d : Maultier sur le châssis 4,5 tonnes Mercedes Benz


Description
Maultier Opel Blitz
Maultier Ford
Maultier Magirus
Maultier Mercedes-Benz
Type
3.6-36S/SSMV3000 S/SSMS 3000 S/SSML 4500 R
Constructeur
OpelFordKlöckner-HumboldtDaimler-Benz
Usine de production
Rüsselsheim/BrandebourgKöln/BerlinDeutz/UlmStuttgart/Mannheim
Poids
3,9 tonnes3,9 tonnes4,6 tonnes7,7 tonnes
Capacité de transport
2 tonnes2 tonnes2 tonnes4,5 tonnes
Longueur
6 m6,35 m6,15 m7,86 m
Largeur
2,28 m2,25 m2,25 m3,2 m
Hauteur
2,05 m2,10 m2,82 m2,35 m
Moteur
6 cylindres Opel/Blitz de 3,6 litres8 cylindres Ford de 3,9 litres4 cylindres Deutz-Diesel6 cylindres Daimler-Benz-Diesel
Puissance
68 ch à 3000 tr/min95 ch à 3500 tr/min80 ch à 2250 tr/min112 ch à 2250 tr/min
Capacité du réservoir
82 l110 l70 l140 l
Vitesse
38 km/h40 km/h38 km/h36 km/h
Consommation sur route
50 l/100 km60 l/100 km40 l/100 km40 l/100 km
Consommation en tout-terrain
100 l/100 km120 l/100 km100 l/100 km120 l/100 km
Autonomie sur route
160 km180 km170 km200 km
Autonomie en tout-terrain
80 km80 km80 km100 km
   

SdKfz 4 : Maultier sur châssis 4,5 tonnes

Le SdKfz 4 (Sonderkraftfahrzeug 4) Gleissketten-Lastkraftwagen ou Maultier (bête de somme) était le nom d’un "half-tracks" blindé développé sur la base de l'autochenille SdKfz 3.
Le modèle Sdkfz Opel sera le plus répandu. Pour remédier à la constante pénurie de half-tracks blindés, il sera créé pour lui une superstructure blindée.
Cependant, n’étant pourvus que de minces plaques de blindage, les SdKfz 4 étaient incapables de soutenir un combat rapproché contre un ennemi pourvu d'un armement supérieur à des armes légères.
Un total de 22 500 half-tracks SdKfz 4 fut produit jusqu’en 1945 comme tracteurs d'artillerie et transporteurs de munitions blindés.
Ils ne disposaient comme armement que d’une mitrailleuse légère MG34 ou MG42.

Certains modèles furent dotés du canon anti-aérien de 20 mm Flak 38, qui les rendait aussi redoutables que le char anti-aérien Flakpanzer 38(t) pour un coût de revient bien moindre.
Mais aussi les Maultier servaient souvent de tracteurs pour le lance-roquettes multiples sur affût à roues Nebelwerfer.

SdKfz 4/1 ou Panzerwerfer : 15 cm Nebelwerfer sur Maultier 

 
300 exemplaires furent modifiés pour porter eux-mêmes un lance-roquettes multiples de 150 mm.
Le lanceur à 10 tubes, disposés sur deux rangées horizontales de 5 tubes, était monté sur l'arrière de la caisse. Il pouvait pivoter sur 360 degrés.
Il fut utilisé comme lance-fusée mobile standard pour les régiments de lance-fusées des divisions blindées. Il était accompagné d'un autre Maultier de transport de munitions, également blindé.
Ces véhicules ne dépassaient pas une vitesse de 40 km/h en raison de leur surcroît de poids.
Toutefois ils constituaient une puissance de feu redoutable, pour un coût de revient réduit.
Chaque halftrack était équipé d’une radio FuG Spr G.
   

SdKfz 6 : autochenille moyenne 5 tonnes 

Le SdKfz 6 mittlerer Zugkraftwagen 5 t. était un véhicule semi-chenillé conçu comme tracteur d'artillerie, fabriqué par Bussing-NAG et Daimler-Benz de 1934 à 1942.
Utilisé par l’armée allemande pour tracter le canon FH 18 de 105 mm d'un poids de 2 tonnes, il s'avéra toutefois trop onéreux à la fabrication, et fut remplacé par le SdKfz 11 de trois tonnes ou le sWS, suffisants pour cette tâche.

  • SdKfz 6/1 : variante d'observation pour l'artillerie
  • SdKfz 6/2 : variante armée d'un 3,7 cm Flak 36
  • SdKfz 6/3 : variante d'un 7,62-cm-PaK 36 (r)


SdKfz 7 : autochenille moyenne 8 tonnes

Le développement du SdKfz 7 remonte à une demande émise en 1934 pour la création d’un half-track de huit tonnes (7,87 tonnes). Le véhicule fit sa première apparition en 1938, et était destiné à servir essentiellement de tracteur pour le canon antiaérien Flak de 88 mm. Il pouvait transporter jusqu’à huit hommes et une importante quantité de matériel, ainsi que tracter jusqu’à 8 000 kg. En général, il était équipé d’un treuil. Il fut généralement considéré comme très utile.

Il fut également aménagé comme plateforme pour certaines armes, ce qui fut particulièrement réussi avec des armes antiaériennes (SdKfz 7/1 et SdKfz 7/2). Ces engins furent également utilisés comme véhicules d’observation et de commandement pour les batteries de V-2 (Vergeltungswaffe 2) (Feuerleitpanzer auf Zugkraftwagen 8t).
Ils ont fait l’admiration même de leurs ennemis. Les Britanniques, notamment, s’efforcèrent de réaliser des copies exactes de véhicules capturés et certains véhicules furent pris en service après la Seconde Guerre mondiale.

  • SdKfz 7/1 : variante armée d’un 2 cm Flakvierling 38
  • SdKfz 7/2 : variante armée d’un 3,7 cm Flak 36/37
  • SdKfz 7/3 : variante de contrôle de lancement du V2 (missile)
  • SdKfz 7/6 : variante de transport de l'équipage de pièce anti-aérienne


SdKfz 8 : autochenille lourde 12 tonnes

Le SdKfz 8 ou schwerer Zugkraftwagen 12 t. fut, malgré son numéro de série « 8 », le premier semi-chenillé allemand entré en production.
Conçu comme tracteur d'artillerie pour les canons et obusiers de 15 cm K 16 et 21 cm Lange Morser du premier conflit mondial, dont l'armée allemande conservait quelques pièces entre 1918 et 1940, il fut utilisé pour tracter les canons modernes de 17 cm K 18 apparus en 1941, ou encore les Flak 38 et 39 de 10,5 cm.

Trois variantes connues du SdKfz 8 :
   Le HK 1601, qui différait du véhicule original en de nombreux points, et constituait une tentative de combiner le SdKfz 8 et le SdKfz 9 de 18 tonnes.
   Un véhicule porteur d'un canon de 8,8 cm Flak 18, utilisé en France en 1940.
   Le Schwerer Zugkraftwagen 12 to Daimler-Benz DB 10, gepenzert, un tracteur d'artillerie entièrement blindé dont la production est estimée à entre 20 et 30 exemplaires.

SdKfz 9 : autochenille lourde 18 tonnes

Il est conçu par la Reichswehr et introduit en 1939. L'Armée Allemande l'utilisera durant toute la durée du conflit, il était apprécié pour sa capacité de treuillage, son poids et surtout sa robustesse qui le rendait presque indispensable pour dépanner les chars lourds de la Wehrmacht sur tous types de terrains.

  • SdKfz 9/1 : variante avec une grue 6 tonnes
  • SdKfz 9/2 : variante avec une grue 10 tonnes


SdKfz 10 : autochenille légère 1 tonne

Le SdKfz 10 était une autochenille allemande qui ne connut qu’un usage limité au cours de la Seconde Guerre mondiale et il fut produit environ 17 000 exemplaires entre 1937 et 1944.
Tous les projets visant à le remplacer n’ont jamais abouti car ce modèle de base était parfaitement adapté à ce rôle. Son rôle était de tracter des armes légères d’infanterie et de transporter le détachement devant s’en servir : généralement une équipe de huit hommes.
Ces armes étaient le canon antichar PaK 36 de 37 mm, l'obusier de 75 mm leIG 18 et l'obusier de 150 mm SIG 33. Parmi les autres armes que le SdKfz 10 était susceptible de tracter, il y avait des canons antiaériens légers et plus tard au cours des hostilités le PaK 38 de 50 mm et le PaK 40 de 75 mm, deux armes antichars.
Le véhicule de base a également servi de modèle à la série blindée Sdkfz 250.


  • SdKfz 10/1 : variante de détection de gaz
  • SdKfz 10/2 : variante de décontamination
  • SdKfz 10/3 : variante pulvérisateur pour la décontamination
  • SdKfz 10/4 : variante armée d'un 2 cm Flak 30
  • SdKfz 10/5 : variante armée d'un 2 cm Flak 38

Les premières versions spéciales dérivent des spéculations sur le déroulement et la nature d’une éventuelle guerre à venir. Ce furent les SdKfz10/1, 10/2 et 10/3 équipés pour faire face à une possible guerre chimique. Le premier de ces modèles était un véhicule de reconnaissance, les deux autres servaient à la décontamination et transportaient des produits d’épuration de l’atmosphère dans des bidons ou dans une citerne.

Très peu produits, les SdKfz 10/4 et SdKfz 10/5, portaient des canons antiaériens de 20 mm.
Le SdKfz 10/4 était équipé du 2 cm FlaK 30 et le SdKfz 10/5 du Flak 38 à la cadence de tir plus rapide, ces canons servaient plus souvent contre des cibles au sol


Dernière édition par BJ=CROC le Mer 1 Fév - 13:05, édité 2 fois
avatar
CROC
Oberst
Oberst

Nombre de messages : 612
Age : 26
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 27/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SdKfz 1 à 99 // véhicules militaires non blindés

Message  CROC le Ven 27 Jan - 18:38

SdKfz 11 : autochenille 3 tonnes 

Le SdKfz 11 leichter Zugkraftwagen 3 t.  était un semi-chenillé conçu comme tracteur d'artillerie, et produit à approximativement 9 000 exemplaires au cours de la Seconde Guerre mondiale.
Les pièces qu’il pouvait tracter allaient du canon antiaérien Flak 43 de 3,7-cm jusqu’à l’obusier de campagne FH 18 de 10,5-cm, mais le besoin de tracteur étant tel dans l'armée allemande, qu'on le vit traîner jusqu'à des pièces de 8,8-cm Pak 43 et Flak 41. Ce véhicule connut tant de succès qu'il remplaça de fait le SdKfz 6 de 5 tonnes, véhicule coûteux dont la production stoppa en 1942.
Il semble que peu de variantes du SdKfz 11 furent produites, son rôle de tracteur étant prioritaire.

  • SdKfz 11/1 : variante générateur de fumée
  • SdKfz 11/2 : variante de décontamination
  • SdKfz 11/3 : variante pulvérisateur pour la décontamination
  • SdKfz 11/4 : variante générateur de fumée
  • SdKfz 11/5 : variante de détection de gaz


SdKfz 13 : Auto blindée

Le SdKfz 13 (aussi appelé en allemand: Maschinengewehr-Kraftwagen) est le premier véhicule de reconnaissance blindé utilisé par la Reichswehr après la Première Guerre mondiale . En 1935, 147 unités de ce véhicule légèrement blindé ont été livrés à l'armée. Le SdKfz 13 est basé sur un véhicule civil, le Adler Standard 6. Bien que le SdKfz 13 était équipé d'une transmission intégrale, le véhicule avait des possibilités de tout-terrain limité.
Le SdKfz 13 a été déployé au cours de l'invasion de la Pologne et de la bataille de France. Il a été retiré du service actif en 1941 et seulement utilisé par la suite pour la formation.

SdKfz 14 : Variante radio du SdKfz 13

Une version non armée du SdKfz 13, le SdKfz 14 (Funkkraftwagen - véhicule de communication), a été équipé d'un poste de radio à la place de la mitrailleuse.

SdKfz 15 : variante radio de l'automobile Einheits-PKW 

Le SdKfz.15, ou Horch 901, est un véhicule d'état major allemand créé par Auto Union. Classé dans la catégorie des véhicules de transports moyens, cet engin caractérisé par ses quatre roues motrices est destiné à l'origine pour le transport d'officier d'état-major. Il permet à ces derniers de se déplacer sur les routes ou encore en terrain accidenté dans de bonnes conditions et dispose d'une capacité de quatre personnes.
Le Horch 901 se révèle un véhicule robuste et fiable, mais il n'en est pas moins mis à rude épreuve par les conditions de combat sur le Front de l'Est, où les routes carrossables sont peu nombreuses. Ces engins souffrent particulièrement, malgré leur train quatre-quatre, et leur maintenance se révèle très complexe. Ils sont dotés de diverses motorisations au fil du temps. C'est ainsi que le Horch 901 à moteur 8 cylindres en V de 3 517 cm3 est produite entre 1937 et 1940, tandis que celle dotée d'un moteur à 6 cylindres en V de 3 823 cm3 sort des ateliers au cours des années 1940-1943.
Il sera utilisé comme tracteur de pièces d'artillerie de faible calibre et de Nebelwerfer (lance roquette), d'ambulance ou de transport de troupes.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Benvenguda al Pays - La légende de l'avion vert
avatar
CROC
Oberst
Oberst

Nombre de messages : 612
Age : 26
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 27/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum