Jagdgeschwader 54 (JG 54)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jagdgeschwader 54 (JG 54)

Message  Flagada le Mer 22 Fév - 21:04

Jagdgeschwader 54 (JG 54)




Symbole du JG 54. (c'est à partir de ce symbole que nous nous sommes inspirés pour créer le symbole de la BJ)

Le Jagdgeschwader 54 (JG 54) était un escadron de chasseurs de la Luftwaffe pendant la deuxième guerre mondiale, qui était la deuxième plus grande escadre de tout les temps, le JG 52 étant plus grand. Le JG 54 a revendiqué sur le front oriental plus de 9600 avions abattus, avec des pilotes tels que Walter Nowotny, Otto Kittel, Hans-Ekkehard Bob, Max-Hellmuth Ostermann et Hannes Trautloft surnommés les ''Experten''.
Après avoir participé aux batailles aériennes au-dessus de la Manche et au sud-est de l'Angleterre du pendant l'été de 1940, l'unité a été transférée sur le front oriental au printemps de 1941 pour l'opération Barbarossa, l'invasion de l'Union Soviétique. Le JG 54 a piloté pour la première fois des BF-109Fs puis des FW-190s.

Formation


Le I./JG 54 s’appelait, au commencement du conflit, le I./JG 70 jusqu'en juillet 1939. Le 15 septembre 1939, le I./JG 70 fut renommé I./JG 54. La désignation initiale du II./JG 54 était le I./JG 138. Cette unité (I./JG 138) a vu son nombre de pilote augmenté en 1938 après l'annexion autrichienne. Ainsi beaucoup de ressortissants autrichiens ont été recrutés quand le I./JG 138 a été formé. Le I./JG 138 a été brièvement nommé I./JG 76 avant d’être finalement le II./JG 54 le 6 avril 1940.
Le 15 juillet 1939, le I./JG 21 fut renommé III./JG 54. Cependant, la nature bureaucratique de la jeune Luftwaffe était telle qu'elle avait lieu sur une année avant que les document écrit indique la nouvelle désignation. Ainsi le III./JG 54 a combattu en Pologne et en France en tant que I./JG 21.

Histoire opérationnelle


Invasion de la Pologne


Le JG 54 a participé à l'invasion de la Pologne en septembre-octobre 1939. Le II./JG 54 et le III./JG 54 ont vu le combat, alors que le I./JG 54 est resté stationné à Herzogenaurach. Équipés de BF-109D, leurs opérations ont consisté à faire de l'attaque au sol, de la supériorité aérienne et de l'escorte de Stuka.

Invasions de la France et des Pays-Bas


Le JG 54 a été transféré en Allemagne le 9 octobre 1939. Avant l'invasion de la France, pendant une période connue sous le nom de "drôle de guerre", il a opéré principalement dans un rôle de défense aérienne. Le Geschwader a commencé à être équipé de BF-109E à ce moment là.

La bataille de France a éclatée le 10 mai 1940. La Luftwaffe a opérée en avançant devant l'armée allemande pour détruire des aérodromes français et bombarder des villes, des complexes industriels et des nœuds de transport. Le rôle du JG 54 était d'escorter les bombardiers (Stuka et Heinkel 111 principalement) et de nettoyer l'espace aérien français afin de maintenir la supériorité aérienne. Ces rôles ont été maintenus tout au long des opérations à Dunkerque contre l'évacuation de la Force expéditionnaire britannique. Pendant la période du 10 mai au 21 juin (jusqu'à leur transfert aux Pays-Bas et la capitulation de la France) le JG 54 a réclamé 17 aéronefs, selon la documentation du JG 54.

Avant la bataille d'Angleterre, le Geschwader fut à nouveau transféré aux Pays-Bas. Dans un raid britannique sur l'aérodrome de Soesterberg, le III./JG 54 a subi de lourdes pertes de personnels au sol et d'équipements. Alors qu'il se trouvait aux Pays-Bas, il a réclamé 21 autres victoires (20 bombardiers Blenheim et 1 Supermarine Spitfire)

La bataille d'Angleterre


La bataille d'Angleterre a commencée à la fin de juillet et début août, avec le but de détruire la RAF, une condition préalable à un débarquement sur la Grande-Bretagne. Les trois Gruppen du JG 54 ont été transférés sur des aérodromes près de Calais le 6 août 1940. Insatisfait de la mauvaise performance des chasseurs dans les missions, la purge subséquente de Göring a mené à changer le commandement vers le milieu de 1940. Le Major Hannes Trautloft a été placé au commandement du JG 54 par conséquent. La Bataille d'Angleterre s'est avérée coûteuse pour la Luftwaffe et le JG 54. Le Geschwader a perdu 43 pilotes, 40% de sa force au début de l'opération. Le JG 54 a cependant réclamé quelque 238 avions ennemis abattus.

Après la défaite de la Luftwaffe, les trois gruppen ont tous été assignés à des emplacements séparés encore une fois. Le I./JG 54 a été subordonné au JG 1 le 27 septembre 1940 jusqu'en mai 1941. Le II./JG 54 a pris du repos pendant l'hiver du 3 décembre 1940 au 23 janvier 1941 sur l'aérodrome de Delmenhorst. Le III./JG 54 a été mise au repos également. Le II./JG 54 et le III./JG 54 ont servi brièvement en France au Mans et à Cherbourg. En raison d'une situation calme, une grande partie du temps de l'unité a été consacrée à l'entrainement. Le 29 mars 1941, le Stab, le II. et le III. Gruppen du JG 54 furent transférés dans les Balkans. Réalisant principalement des opérations d'attaque au sol sur les locomotives et le matériel roulant, ils ont également rencontré des BF-109D yougoslaves qui avaient été achetés en Allemagne avant les hostilités. Après la défaite de la Yougoslavie, l'unité a été transférée en Prusse en préparation de l'opération Barbarossa.

Le Front de l'Est


En revendiquant 45 avions détruits le premier jour, le JG 54 a été affecté au Groupe d'Armée Nord pendant l'Opération Barbarossa, l'invasion de l'Union Soviétique le 22 juin 1941 dans le cadre de la Luftflotte 1 de la Luftwaffe. Il resta sur cette partie du Front de l'Est pour la plupart de son existence. Les opérations du JG 54 de 1941 à 1943 avaient un double objectif: maintenir la pression sur le secteur de Leningrad, et réduire la pression soviétique sur les Allemands dans le secteur du lac Ilmen.

Le 18 juillet, le Geschwader avait enregistré sa 500ème réclamation aérienne soviétique, et le 1er août il est devenu le troisième Geschwader à réclamer 1000 avions détruits. Dans la période du 22 juin au 5 décembre 1941 l'unité a détruit 1078 avions soviétiques en échange de 46 pertes en combat aérien et un seul chasseur au sol. Trautloft a institué la tactique d'interception des raids de nuisance soviétique pendant les nuits de clair de lune et le JG 54 a réclamé 56 victoires de janvier à juillet 1942 sans subir aucune perte sur ces interceptions. En février 1942 seul le JG 54 a réclamé 201 victoires aériennes pour 18 pilotes tués en action.



BF-109G-2 du JG 54 sur le front russe en août 1942

Le JG 54 a reçu ses premiers Focke-Wulf 190 en février 1943 et le 23 février 1943, le JG 54 a réclamé sa 4000ème victoire. Trautloft a quitté le JG 54 en juillet 1943 quand le General der Jagdflieger Adolf Galland lui a demandé de se joindre à son personnel comme Inspizient Ost (Inspecteur de combat de l’Est), Trautloft finira la guerre avec 57 victoires et la Croix de chevalier de la Croix de fer. Le 7 mars 1943 l'unité a réclamé 59 avions abattus dans une journée. Après le départ de Trautloft, le JG 54 a continué à opérer sur le Front Nord, et leurs victoires augmentèrent constamment. Le Feldwebel Helmut Missner a été crédité d'une victoire aérienne dans le JG 54 le 17 juillet 1943. La réclamation de 7000 victoires par le JG 54 a été faite le 23 mars 1944 et avec plus de 8000 sorties le 15 août.

Les I., II. et IV. Gruppen du JG 54 ont mis un terme aux combats autour de la Baltique, en soutenant les troupes du groupe de l'Armée du Nord (Bataillons terrestre allemand) à travers la Lettonie et l'Estonie, et dans la Poche de Courlande de la Prusse Orientale. Le JG 54 ne pourrait jamais espérer retrouver la supériorité aérienne contre le nombre croissant d'avions russes. Les Russes n'ont jamais vaincu le groupe de l'Armée du Nord, qui a tenu jusqu'au dernier jour de la guerre, faisant 210000 Allemands prisonniers aux mains des Soviétiques.

Les FW-190 restants ont été envoyés à Flensburg à la frontière danoise, avec la marine allemande évacuant autant de personnel au sol que possible par navire. Les pilotes du JG 54, dirigés par l'Oberst Dietrich Hrabak, ont arraché tout l'équipement inutile des chasseurs, faisant de la place pour deux hommes, un homme accroupi derrière le siège et l'autre dans le fuselage. De cette façon, au moins 90 personnes du JG 54 ont échappés à la capture russe.


Le Front de l'Ouest


En février 1943, le III./JG 54 fut transféré à l'ouest pour des opérations contre la RAF et l'USAAF. La formation intensive sur les techniques de combat les plus rigoureuses sur le front occidental n'a été que partiellement couronnée de succès, et l'Oberst Josef Priller, Geschwaderkommodore du JG 26 du III. Gruppe, a refusé de déclarer le Gruppe opérationnel. Le III. Gruppe a été transféré en Allemagne du Nord en conséquence, en soutenant le Jagdgeschwader 1.

Pendant l'automne 1944, le III./JG 54 fut la première unité de la Luftwaffe à être fournie avec le nouveau FW-190D-9 "Dora". Les D-9 ont été utilisés dans les missions de défense de bases pour les Me-262 du Kommando Nowotny, et plus tard sur le Nord-Ouest de l'Europe. 68 avions opérationnels étaient disponibles au début de décembre, mais en raison de lourdes pertes, le groupe a été dissous peu de temps après. Le pilote 'Bazi' Weiß, le Gruppenkommandeur et 12 autres pilotes ont été tués par des chasseurs de la RAF le 29 décembre 1944.

A la fin de 1944, le ZG 76 fut démantelé et ses pilotes formaient le noyau d'un nouveau III./JG 54. Opérant à partir de Berlin, les FW-190 de l'unité se sont vu dans une action intensive contre des cibles terrestres soviétiques telles que des colonnes d'approvisionnement routier et ferroviaire. De l'artillerie et des ponts sur l'Oder (fleuve allemand). Quelques semaines avant la fin de la guerre, le III./JG 54 appauvri fut dissout, absorbé par le JG 26.

Bien que la documentation de la Luftwaffe ait été détruite à la fin de la guerre, les enregistrements survivants indiquent que le JG 54 a perdu 491 pilotes tués en action et 242 pilotes disparus. 322 autres pilotes ont été blessés en action. Le personnel au sol a perdu 570 morts. Les pertes totales pour les aéronefs étaient d'environ 1071 BF-109 et 746 FW-190.

Commandants


-Major Martin Mettig; 2 février 1940 au 25 août 1940
-Oberst Hannes Trautloft; 25 août 1940 au 5 juillet 1943
-Major Hubertus von Bonin; 6 juillet 1943 à 15 décembre 43
-Oberstleutnant Anton Mader; 28 janvier 1944 à septembre 1944
-Oberst Dietrich Hrabak; 1er octobre 1944 au 8 mai 1945

Avions restant du JG 54


Une demi-douzaine d'aéronefs confirmés, cinq Messerschmitt BF-109 et un Focke-Wulf FW-190A, ayant servis dans le JG 54 existent encore au 21ème siècle, avec l'un d'eux, le FW-190A-5 restauré par la "Flying Heritage Collection" dans l' État de Washington, actuellement en état de vol.

Vidéo Youtube sur le FW-190A-5 restauré aux USA:

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
avatar
Flagada
Membre d'honneur
Membre d'honneur

Nombre de messages : 536
Age : 36
Localisation : Fleury sur Orne
Date d'inscription : 27/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum