Kampfgeschwader 76 (KG 76)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Kampfgeschwader 76 (KG 76)

Message  Flagada le Ven 24 Fév - 6:23

Kampfgeschwader 76 (KG 76)


Le Kampfgeschwader 76 (KG 76) était un escadron de bombardiers de la Luftwaffe pendant la Seconde Guerre mondiale. Ses unités ont participé sur tous les fronts du théâtre européen tout au long du conflit, et ont servi jusqu'au dernier jour de la guerre. Il exploitait les trois principaux types de bombardiers allemands : le Dornier Do-17, le Heinkel He-111 et le Junkers Ju-88, ainsi que le premier bombardier à réaction opérationnel, l'Arado Ar-234.

Histoire opérationnelle


Le Kampfgeschwader 76 a été formé le 1er mai 1939 à Wiener Neustadt en Autriche avec le Stab./KG 76 et le I Gruppe. Le III est été situé à Wels à la même date avec des Do-17E, alors que le II./KG 76 n'a été formé qu'en septembre 1939, toujours à Wels, dans le nord de l'Autriche. Pendant l'entraînement de l'été 1939, l'unité ''s'entraina'' sur le Dornier Do-17Z et le He-111.



Bombardiers Dornier Do-17 du KG 76 en vol

Invasions de la Pologne et de la France


Pendant la campagne polonaise, les I. et III. Gruppen du KG 76 ont pris part aux opérations de combat. En service à partir de Breslau-Schöngarten (aujourd'hui l'aéroport de Copernicus Wrocław), le I./KG 76 avait 36 Dorniers en état de service sous la Luftflotte 4. L'unité a participé à la bataille de Bzura, et a effectué des raids dans les régions de Galice, Radom, Kielce et Varsovie contre les objectifs ferroviaires, aériens et de troupe. Le Geschwader a cessé les attaques le 22 septembre et est retourné en Allemagne occidentale pour faire face à une attaque alliée possible. Le KG 76 a ensuite été affecté à la Luftflotte 3.

Pendant la bataille de la France, le KG 76 a commencé la campagne dans l'ouest avec une force de 89 Do-17s, He-111s et Ju-88s, avec 89 en état de service le 10 mai 1940. Le KG 76 a soutenu l'offensive à travers les Ardennes et la Belgique et à plus tard bombardé les ports alliés d'Ostende et de Dunkerque, au cours de l'évacuation des Alliés. Le KG 76 a soutenu la percée cruciale à Sedan et a soutenu la commande à la frontière suisse, y compris l'encerclement des forces françaises sur la ligne de Maginot. Il a également attaqué des cibles alliées en Normandie et en Bretagne, mais les résultats de ces bombardements n'ont pas été enregistrés. Le Geschwader a participé à l'opération Paula, une attaque concentrée sur les aérodromes autour de Paris, qui a commencé le 3 juin. Suite à la campagne française, le II./KG 76 a été dissous et a fusionné avec le III./KG 28 le 9 juillet 1940. Cependant, curieusement, le Gruppe a été réformé le même jour, comme il a été décidé de renommer le III./KG 28 en II./KG 76. L'unité a également été convertie sur Ju-88 à ce moment.

L'unité n'a pas participé à l'opération Weserübung mais s'est plutot entrainée et s'est reposée en vue de l'offensive occidentale de 1940.

Bataille d'Angleterre


L'unité a été fortement impliquée dans la bataille d'Angleterre. Le I./KG 76 a été réduit de 29 à 19 machines le 18 août 1940. Les unités ont continué à attaquer des cibles lors de la campagne du Blitz. Il a fait irruption à Londres le 7 septembre et le 15 septembre et a bombardé Londres les 18/19 mars et Glasgow les 7/8 avril 1941. L'unité a également bombardé Coventry les 8/9 avril et Birmingham les 9/10 et 10/11 avril. Belfast et Portland ont été attaqués les 15 et 16 avril, tandis que Liverpool a été bombardé les 26/27 avril, 3/4, 4/5 et 7/8 mai. Hull, Nottingham et Sheffield ont été bombardés dans la nuit du 8 au 9 mai. Il a commencé à se déplacer en Prusse orientale le 7 juin 1941, pour l'opération Barbarossa prochaine. Les autres Gruppen ont bombardé les mêmes cibles à diverses périodes de la campagne. Le II./KG 76 avait 28 Ju-88 sur 36 le 13 août. Au 6 septembre, ils étaient passés respectivement de 27 à 21. Le III./KG 76 semble avoir été le plus durement touché. Il avait 32 Do-17 dont 19 étaient en état de vol le 13 août. Le 7 septembre, il ne restait que 17 Dorniers en état de marche, sur un total de 24 machines. Le Geschwader a été retiré de la Prusse orientale le 7 juin 1941. Il a fait sa dernière sortie le 30 mai 1941, quand le Gruppe II a attaqué des navires dans l'estuaire de Humber.

Front de l'Est


Pendant la phase initiale de la guerre sur le front oriental, le KG 76 était équipé de 90 aéronefs, dont 69 en état de service, le Stab, le I, II et III./KG 76. Le KG 76 a soutenu l'avance allemande dans les Etats baltes. Pendant cette période le KG 76 a aidé à rompre les liaisons ferroviaires entre Leningrad et Moscou. Le KG 76 a alors déplacé son appui au centre du groupe d'armée pendant l'opération typhon qui a mené à la bataille de Moscou. Le I./KG 76 a bombardé plusieurs fois Moscou, à partir du 10 novembre 1941. Le I./KG 76 a été placé sous le commandement du Nahkampfführer 2 / VIII.Fl.Korps, puis retiré pour changer d'equipement en janvier 1942. Les pertes de la KG 76 pendant Barbarossa étaient légères pour le II./KG 76 (reformé en juillet 1940 après avoir été dissous et absorbé par le III./KG 28 le 9 juillet 1940). Les pertes du II./KG 76 se sont élevées à seulement 2 par semaine, y compris les machines endommagées.

Le III./KG 76 a participé à des missions classiques, mais en mars 1942, l'unité a participé à des opérations anti-partisanes derrière les lignes allemandes. Plus tard en 1942 l'unité a pris part à la bataille de Stalingrad et a vu l'action lourde dans le Caucase. Il a également attaqué les navires soviétiques le long de la Volga et autour de la péninsule de Crimée.

Théâtres méditerranéen et africain


L'unité a pris part aux théâtres méditerranéen, du Moyen-Orient et africain. En novembre 1942, les I., II. et III./KG 76 furent transférés à Athènes, en Grèce. Des missions ont été menées contre les navires alliés au large de Tobrouk et de Benghazi. Des raids ont également été effectués à Alger et à Tripoli les 2 et 5 mars 1943. Le I./KG 76 a été retiré à Ansbach, en Allemagne pour se reposer et etre réaménagé. Le II./KG 76 a été retiré le 26 avril 1943. Le III./KG 76 a participé à l'action la plus importante du Kampfgeschwader. Les 16 et 17 mai, le KG 76 a participé à des raids sur les aérodromes alliés en Corse. Sur l'aérodrome de Poretta, il a détruit 25 Spitfires. Une attaque contre l'aérodrome d'Alesan, il a détruit 30 B-25 et en a endommagé 45 autres. L'unité a été retirée le 16 juillet 1943. Le I./KG 76 est revenu au théâtre plus tard dans l'année et a continué ses opérations pendant la campagne italienne jusqu'en décembre 1943. Pendant cette période de temps il s'est egalement battu contre le débarquement des alliés en Sicile. Le I./KG 76 avait 32 Ju-88 A-4 en vigueur au moment du retrait. Le II./KG 76 a déménagé sur des bases dans le sud de la France en décembre 1943. Il a fait des missions de bombardement contre la tête de pont d'Anzio pendant l'Opération alliée Shingle. L'unité a continué ces missions jusqu'au 10 juillet 1944, quand il a remis tous ses Ju-88s au I./LG 1.

Front occidental de 1944 à 1945


Le I./KG 76 a participé à des raids nocturnes sur la Grande-Bretagne pendant l'opération Steinbock. Le groupe avait 33 Ju-88 avec 31 en état de service le 21 janvier 1944. Certains de ses éléments ont été laissés en Méditerranée pour commencer les opérations sur Anzio. L'élément en Méditerranée est parti pour Linz en Autriche pour se convertir sur Junkers Ju-188 et sur Messerschmitt Me-410. Il a été plus tard décidé de convertir l'unité sur l'Arado Ar-234 le 7 Juin. Cependant ceci n'a jamais été exécuté, et le I./KG 76 a été dissous en juillet de 1944.

Le Kampfgeschwader commença la conversion sur l'Ar-234 en juin 1944. Le III./KG 76 fut la première unité à recevoir l'Ar-234 et reçut les deux premiers le 26 août. Au 1er décembre 1944, il avait 51 de ces machines dans leur force, près d'un quart sur la totalité d'avions de production de l'Ar-234 n'a jamais été construit. Le III./KG 76 opèra sur la France et les Pays-Bas jusqu'à la fin de la guerre. Il a fait quelques-unes des premières missions de jets bombardiers de l'histoire le 24 décembre 1944 contre les cibles ferroviaires à Namur, en Belgique. Des concentrations de troupe ont été attaquées autour de Liège et de Bastogne les 26 et 31 décembre respectivement, au soutien des forces allemandes pendant la Bataille des Ardennes. L'unité a également effectué des missions de reconnaissance au-dessus des docks et des aérodromes d'Anvers le 1er janvier 1945 pendant l'opération Bodenplatte. Le 20 janvier 1945, les Ar-234s frappèrent les quais à Anvers et le frappèrent de nouveau le 24 janvier 1945, dernière mission indépendante de l'escadron. Les missions ont été dirigées contre des cibles ferroviaires dans la région bruxelloise le 8 février et ont attaqué les alliées dans la forêt autour d'Eindhoven le 21 février.



Le seul Arado Ar-234 conservé, qui a servi avec le KG 76 en Norvège.

L'unité a également attaqué le pont de Ludendorf à Remagen du 9 au 13 mars. Le KG 76 a signalé des pertes importantes pendant cette période. Le 21 mars, leur base d'Achmer fut bombardée. 10 Ar-234s ont été perdus et 8 autres endommagés. Le 1er avril 1945, le groupe ne disposait que de 11 machines, dont sept pilotables et 27 pilotes, dont 16 étaient prêts à l'action. Le III./KG 76 a reçu cinq Ar-234 le 10 avril.

Les dossiers indiquent que, le 12 avril, la force était de 15 avions, dont 10 étaient opérationnels et 31 pilotes (18 prêts pour l'action). Le Gruppe a passé la plus grande partie de l'année en attaquant des cibles sur le sol allemand, contre les forces alliées en progression. Le 20 avril 1945, les Ar-234 du III / KG-76 frappèrent des cibles soviétiques dans la région de Berlin. La 8 Staffel du III./KG 76 a effectuée la dernière sortie du Kampfgeschwader de la guerre le 3 mai 1945. Le III./KG 76 a également participé aux dernières batailles de la guerre. L'unité n'avait pas entièrement été convertie sur l'Ar-234, et a toujours volé sur le He-111. Un groupe mélangé de ces avions a frappé les forces soviétiques dans la région de Kürstin. La majeure partie de l'unité a été déplacée pour affronter les alliés occidentaux en Allemagne occidentale. Les cibles comprenaient des aires de triage, des ponts, des aérodrome et des forces terrestres. Basé à Hesepe, l'aérodrome a été attaqué le 21 mars, tuant 11 personnes et blessé 10 membres de l'unité. Le II./KG 76 a continué à résister aux avances blindées britanniques jusqu'au 15 avril. Avec seulement 18 pilotes, le Gruppe a remis son avion restant au III./KG 76 et tout le personnel restant a rejoint le Geschwaderstab / KG 76. Aucune autre mission n'a été effectuée par le Gruppe après cette date. Le Gruppe se rendit au personnel de la Royal Air Force sur l'aérodrome de Schleswig le 8 mai 1945.

Commandants


-Oberst Stefan Fröhlich, du 17 novembre 1939 au 26 février 1941
-Oberst Ernst Bormann, du 26 février 1941 au 7 janvier 1943
-Oberstleutnant Rudolf Hallensleben, de janvier 1943 à 31 mai 1944
-Oberst Walter Storp, du 1er juin 1944 au 30 septembre 1944
-Oberstleutnant Robert Kowalewski, de novembre 1944 au 8 mai 1945

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
avatar
Flagada
Oberst
Oberst


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum