Jagdgeschwader 5 (JG 5)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jagdgeschwader 5 (JG 5)

Message  Flagada le Mer 1 Mar - 17:19

Jagdgeschwader 5 (JG 5)




Symbole du JG 5 ''EIS MEER'' (Mer de glace)

Le Jagdgeschwader 5 (JG 5) était un escadron de chasse de la Luftwaffe pendant la seconde guerre mondiale. Il a été créé pour opérer dans l'extrême nord de l'Europe, à savoir la Norvège, la Scandinavie et le nord de la Finlande, tout près de l'océan Arctique, avec la Luftflotte 5, créée spécifiquement pour être basée en Norvège occupée.

Histoire


1942


Le JG 5 a été formé quand des éléments du I. Gruppe/JG 77 déjà stationné en Norvège a été rebaptisé I./JG 5 en janvier 1942. Le II. Gruppe a été créé récemment et le III. Gruppe a été formé d'éléments du I./JG 1 en mai. L'unité avait la responsabilité de fournir une couverture de chasse sur les territoires occupés sous la Luftflotte 5, et aussi de fournir un soutien de chasseur pour les unités de combats sur le front arctique dans la région de Murmansk. Le JG 5 avait également la tâche importante de perturber le trafic sur la ligne de chemin de fer de Murmansk, car c'était l'artère principale des défenseurs du front de Carélie.

Le I. Gruppe était basé sur la côte ouest de la Norvège, à Stavanger, pour se défendre contre les attaques anti-navires alliées. Les II. et III. Gruppe était stationné à Petsamo en Finlande, pour soutenir les opérations dans l'Est. Le JG 5 a dû faire face à des défis qui étaient uniques au sein de la Luftwaffe, à partir de 24 heures par jour pendant l'été quand le soleil ne se couche jamais, à l'obscurité complète et le froid extrême de l'hiver polaire.

Au début de l'été polaire de 1942, la Luftflotte 5 avait été renforcée et en juillet 1942 possédait un total de 250 aéronefs utilisables. Sur le plan opérationnel, ceux-ci étaient contrôlés par le Fliegerfuhrer du Nord-Ouest, l'Obstlt. Walter Lehweß-Litzmann, responsable des opérations sur la ligne de front et par le Fliegerführer Lofoten, l'Oberst. Ernst-August Roth, responsable des opérations anti-navires. En raison de la supériorité aérienne établie par les II. et III./JG 5 au début de l'année, la Luftflotte 5 jouissait d'une supériorité qualitative numérique et considérable, et l'opposition soviétique ne représentait que 170 avions de combat réparables. Le Fliegerführer Nord-Ost a également bénéficié d'un réseau radar de pré-alerte Freya.

Pendant l'été, les Soviétiques ont apporté de nouvelles unités, dont le 20ème LAP équipé du nouveau Yakovlev Yak-1, un chasseur efficace face au BF-109F. Le 19 juillet, le Ltn. Bodo Helms et L4Ofw. Franz Dörr a réclamé un Yak-1 chacun, et l'Uffz. Werner Schumacher a réclamé deux chasseurs abattus. (Les pertes soviétiques réelles étaient de cinq: un MiG-3, 3 Airacobras, Kittyhawk, et un Hurricane) En retour, le Fw. Leopold Knier et l'Uffz. Hans Dobrich (14 victoires) du JG 5 ont été abattus, mais les deux pilotes allemands ont sautés. Knier fut fait prisonnier, mais Dobrich revint sur ses propres lignes.

La Luftflotte 5 a enregistré 26 pertes pendant le combat en juillet 1942, alors que la VVS a perdu 32 de ses propres avions abattus ou disparus, principalement à cause du JG 5.

Le 21 août, le 6./JG 5 a réclamé 14 chasseurs soviétiques abattus. Selon les records soviétiques, 2 LaGG-3 et 2 I-16 ont été abattus sur Vayenga et deux avions ont fait des atterrissages forcés. Le JG 5 a perdu deux BF-109s, un piloté par le Staffelkapitän du 6./JG 5, l'Oblt. Hans Dieter Hartwein (16 victoires) a été porté disparu.

Au cours de cette période, les deux côtés ont fait l'objet de réclamations excessives. Le JG 5 a réclamé environ 72 victoires en août, mais les records soviétiques indiquent 24 avions soviétiques perdus avec un autre, 7 endommagés et 13 avions disparus, et 4 autres ont été abattus par les tirs au sol.

En 1942, l'augmentation de la pression aérienne alliée sur la Norvège signifiait qu'une partie du III. Gruppe et le IV Gruppe nouvellement créé devait être stationné autour de Trondheim. Une deuxième partie du III. Gruppe était stationné à Kirkenes, à la fois pour couvrir les formations de l'armée de l'air soviétique et pour aider à intensifier les attaques contre les convois de l'Arctique. Le Leutnant Heinrich Ehrler (6./JG 5) a reçu le 4 septembre la Ritterkreuz des Eisernen Kreuzes pour 64 victoires.

1943


En janvier 1943, les I. et IV./JG 5 étaient stationnés dans le sud de la Norvège équipé des FW-190A-2, A-3 et A-4. Le I./JG 5 avait ses bases sur Lista, Sola, Kjevik et Herdla dans la partie méridionale de la Norvège. Le IV JG 5 a été distribué sur des bases autour de Trondheim et a été équipé de BF-109Fs et de FW-190As. Les II. et III. Gruppe ont fait face aux Soviétiques sur le front de la mer polaire. À ce moment-là, ils étaient équipés du Bf-109F-4. Stab, les 4./JG 5 et 6./JG 5 étaient stationnés sur Alakurtti, les 5., 8. et 9./JG 5 étaient stationnés à Kirkenes et le 7./JG 5 était basé à Petsamo. Dès mars 1943, la 6. Staffel (commandé par l'Hptm Heinrich Ehrler) avait atteint 500 victoires revendiquées.

Au début de 1943, une unité de Jabo (chasseur-bombardier) a été formée au sein du JG 5. Le 14.(J)/ JG 5 équipé du FW-190A modifié et commandé par l'Hptm. Friedrich-Wilhelm Strakeljahn. En mai 1943, l'unité était responsable de l'attaque de deux sous-marins et de deux cargos en trois jours et, à la fin de 1943, elle avait déclaré avoir écoulé plus de 39000 tonnes de navires marchands soviétiques dans plus de 1000 sorties.



En juin 1943, l'Oblt. Gotthard Handrick a été transféré à la 8. Jagddivision et a été remplacé par le Gruppenkommandeur du III./JG 5, le Major Günther Scholz. Mi 1943 a également vu le JG 5 à sa force maximale, composée de 14 Staffeln, 12 unités de chasse équipés du BF-109 et du FW-190, d'un Zerstörerstaffel équipé du BF-110, et enfin de l'unité Jabo, 14.(J)/JG 5 avec le FW-190A. 1943 était aussi la dernière année où les quatre Gruppen du JG 5 avaient un sens d'unité opérationnelle. Les I et II. Gruppe ont quitté la Norvège et la Finlande pour de bon à la fin de 1943 pour continuer jusqu'à la fin de la guerre.

En novembre 1943, le I. Gruppe s'installa en Roumanie pour protéger les raffineries pétrolières de Ploieşti. Le Gruppe a été placé sous le commandement de la Luftflotte 1 pour le reste de 1943. Le Gruppenkommandeur depuis février 1943 est l'Hauptmann Gerhard Wengel. Il mourut en défendant Sofia en combat avec l'USAAF le 10 janvier 1944 quand, après que les chasseurs du I./JG 5 ont détruit 3 forteresses volantes, son BF-109 s'est écrasé près de Radomir. Le 26 mars 1944, le Hauptmann Horst Carganico est nommé Gruppenkommandeur de la I./JG 5 participant à la Reichsverteidigung (Défense du Reich). Après le combat avec les B-17 de l'USAAF le 27 mai 1944, il a été tué quand son BF-109 a frappé des câbles de haute tension tout en faisant un atterrissage forcé près de Chevry, en France. Carganico avait réclamé 60 victoires.

1944


En 1944, le I. Gruppe a été rebaptisé III./JG 6 et envoyé en France, et il n'a jamais été remplacé. En juin/juillet 1944, le Gruppenkommandeur Theodor Weissenberger a été crédité de 25 victoires sur la Normandie (la moitié du score total de l'ensemble de l'unité durant cette période).

Le II. Gruppe a été transféré dans le Nord de la Russie sous le commandement de la Luftflotte 1, puis redéfini comme IV./JG 4 et renvoyé en Allemagne au début de 1945.

Les IV./JG 5 et 14./JG 5 ont été transférés sur le front de l'arctique, au sud de la Norvège en août 1944. Le Gruppe a rejoint la première de plusieurs grandes batailles aériennes commençant le 9 octobre, opposant l'offensive soviétique finale contre Petsamo. A la fin de la journée, les III. et IV./JG 5 avait réclamé 85 avions soviétiques abattus (dont la 3000ème victoire pour le JG 5) contre la perte d'un seul pilote tué.

Le 1er août 1944, le Major Heinrich Ehrler est promu Geschwaderkommodore du JG 5.

En novembre 1944, le IV/JG 5 revint au sud de la Norvège. Jusqu'à la fin de la guerre cette unité a formé la défense aérienne contre les raids alliés sur des cibles en Norvège, principalement les bases sous-marines à Trondheim et à Bergen.

L'attaque du Tirpitz


Le 12 novembre 1944, les bombardiers Avro Lancaster des 9ème et 617ème Escadrons attaquèrent le Tirpitz dans le fjord de Tromsø. Le major Ehrler était à la tête d'une formation de BF109G du JG 5 et se précipita pour intercepter, mais les chasseurs sont arrivés trop tard. Le Tirpitz fut coulé avec la perte de mille matelots. Ehrler a été en cour martial et condamné à trois ans de Festungshaft (emprisonnement), et dépouillé de son commandement. (Il a été réabilité plus tard, mais a été tué en volant avec le JG 7 le 4 avril 1945).

Les commandants


Geschwaderkommodore


Oberstleutnant Gotthard Handrick, Mai 1942 - Juin 1943
Oberstleutnant Guenther Scholz, Juin 1943 - Mai 1944
Major Heinrich Ehrler, Mai 1944 - Février 1945
Oberstleutnant Guenther Scholz, Février 1945 - Mai 1945


Gruppenkommandeure


Hauptmann Theodor Weissenberger, 4 Juin 1944 - 14 Octobre 1944
Major Heinrich Ehrler, Juin 1943 - Mai 1944
Hauptmann Franz Dörr, de mai 1944 à mai 1945

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
avatar
Flagada
Membre d'honneur
Membre d'honneur

Nombre de messages : 535
Age : 35
Localisation : Fleury sur Orne
Date d'inscription : 27/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum