Jagdgeschwader 300 (JG 300)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jagdgeschwader 300 (JG 300)

Message  Flagada le Mer 1 Mar - 21:15

Jagdgeschwader 300 (JG 300)




Symbole du JG 300 ''Wilde Sau'' (sanglier)

Le Jagdgeschwader 300 (JG 300) était un escadron de chasse de la Luftwaffe pendant la seconde guerre mondiale. Le JG 300 a été formé le 26 juin 1943 à Deelen comme Stab/Versuchskommando Herrmann, le 18 juillet 1943 comme Stab/JG Herrmann et rebaptisé finalement le 20 août 1943, Stab/JG 300. Son premier Geschwaderkommodore était l'Oberstleutnant Hajo Herrmann.

Genèse et Wilde Sau


Le JG 300 avait ses origines en avril 1943, lorsque le commandant "Hajo" Herrmann, un pilote de bombardier décoré, a préconisé l'utilisation de chasseurs monoplaces de jour comme chasseurs de nuit contre les bombardiers de la Royal Air Force (RAF). Il a suggéré que les chasseurs monoplaces puissent opérer dans la zone cible générale des bombardiers en utilisant la lumière des indicateurs de cible, les projecteurs massés et les feux sur le terrain pour repérer leurs cibles. Ces opérations ont été testées sur Berlin en mai et juin 1943 et ont été nommées Wilde Sau.

Recrutant un groupe de pilotes expérimentés et d'anciens instructeurs ayant l'expérience de vol à l'aveuglette, une unité d'essai a été mise en place le 26 juin 1943 à Deelen sous le nom de Stab / Versuchskommando Herrmann pour tester la théorie de Herrmann. Les FW-190-As standard et les BF-109Gs ont été utilisés, initialement ''empruntés'' à leurs unités de jour parent, principalement Jagdgeschwader 1 et Jagdgeschwader 11.

Le Jagdgeschwader 300 a utilisé pour la première fois la tactique du Wilde Sau avec des chasseurs monomoteurs dans la nuit du 3 au 4 juillet 1943, lorsque 653 avions de la RAF ont attaqué la zone industrielle de Cologne sur la rive est du Rhin. Les chasseurs allemands, profitant de l'éclairage des projecteurs, des feux indicateurs et des feux à terre, ont réclamé 12 avions abattus mais ont dû partager leurs revendications avec les batteries antiaériennes qui ont également réclamé les 12 bombardiers. Pour éviter des pertes au tir amical, des batteries antiaériennes ont été commandées pour limiter la hauteur de leur barrage de flak et les combattants ont opéré au-dessus de ce plafond.

L'unité d'essai s'est développée dans le JG 300, son I. Gruppe officiellement formé le 20 août 1943. Les unités semblables JG 301 et JG 302 ont été également formées sur des lignes semblables à ce temps, collectivement rassemblées comme 30. Jagd-Division sous le commandement de Herrmann. Des variantes spéciales du BF-109 ont été adaptées ultérieurement pour ce combat de nuit. Le Bf-109G-6 (N) et le BF-109G-6 (Y). Le premier était équipé du détecteur passif homonyme FuG 350 Naxos Z et le second du système radio d'interception "Y"; Initialement, les chasseurs monoplaces n'utilisaient ni radars ni aides radio.

Bien que la 30. Jagd-Division était initialement loin d'un Jagdgeschwader entièrement établi, le processus de formation a été accéléré avec le déploiement de bombardiers de la RAF en juillet 1943. Ce dernier a largué des Windows, des bandes de tôle d'étain qui brouillaient le radar et qui avaient rendu inefficace le système de contrôle radar de la Luftwaffe. Le JG 300 et ses unités jumelles étaient la seule contre-mesure provisoire, alors que les chercheurs de radar de la Luftwaffe ont essayé de surmonter ce brouillage.

Les opérations de nuit du JG 300 ont connu un succès initial considérable. Sa première opération formelle de défense les 27/28 juillet 1943 a vu l'unité revendiquer quatre des 17 bombardiers abattus cette nuit pour une perte. Quelque 13 (sur un Nachtjagd total de 56 prétendus) des bombardiers ont été réclamés abattus par le JG 300 dans la nuit du 24 août, tandis que 12 autres ont été revendiqués les 27-28 août. 10 (sur un total de 47) ont été réclamés le 1er septembre et 18 autres les 5-6 septembre.

Le nombre d'accidents de nuit occasionnés par des chasseurs monoplaces causés par le mauvais temps pendant l'hiver 1943 a entraîné des pertes non durables pour les pilotes et les avions. Ainsi, à la fin de 1943, le JG 300 a reçu 3 FW-190A-6 (Stab), 14 BF-109G-6 (I Gruppe), 4 FW-190 A-6 (II Gruppe) et 1 BF-109G-6 (III Gruppe). Le 1er janvier 1944, des parties du I./JG 300 ont été détachées et utilisées pour former le 1./Nachtjagdgruppe 10. Au début de 1944, le Nachtjagdgeschwaders a été équipé du radar avancé et "à l'épreuve des fenêtres" VHF SN-2 VHF et le JG 300 a progressivement évolué en une unité de chasse de jour standard, les opérations contre les 8th et 15th AF de l'USAAF sur l'Europe occidentale comme une partie de la Reichsverteidigung (Défense du Reich).

Les opérations de nuit des 24/25 mars 1944, les I. et II./JG 300 ont réclamés 7 bombardiers de la RAF pour une perte. L'Oblt. Klaus Bretschneider du 5./JG 300 avait réclamé 14 victoires de Wilde Sau, sur 20 combats.

En Mai 1944, le JG 300 était enfin quasiment complete, avec le I./JG 300 ayant 42 (14 opérationnel) BF-109G-6 à Bonn Hangelar, le II / JG 300 stationné à Dortmund avec 25 (13) FW-190A-6 et le III / JG 300 avec 46 (25 opérant) BF-109G-6 à Wiesbaden / Erbenheim. Le Major Walther Dahl a été nommé Kommodore du JG 300 le 27 juin.

Le JG 300 a perdu plusieurs de ses meilleurs as pendant l'été 1944. Le 28 juillet 1944, l'Oblt. Ernst-Erich Hirschfeld (24 victoires dont 9 la nuit) du 5. JG 300 a été abattu et tué dans son FW-190 A-8 près d'Erfurt, tout comme le Leut. Gerhard Bärsdorf (7 victoires) qui a heurté son ailier. Le 29 juillet 1944, l'Oberfeldwebel Hermann Wischnewski (26 victoires) du I./JG 300 a abattu deux bombardiers B-17 et un chasseur P-51 mais a été abattu alors et gravement blessé.

Sturmgruppen




Un dessin de 1944 de Helmuth Ellgaard illustrant "l'éperonnage"

Au cours de l'été 1944, des unités de Sturmgruppe ont été érigées, équipées de chasseurs FW-190 lourdement armés et chargés de démanteler les rangs massifs des bombardiers de jour de l'USAAF. Initialement équipé de volontaires, chaque pilote a été formé pour se rapprocher de l'ennemi et s'engager dans des combats extrêmement courts, attaquant de l'avant et de l'arrière dans des formations de flèches serrées, même pour contempler délibérément les bombardiers ennemis quand les circonstances le permettaient.

Le II./ JG 300 est alors devenu un Sturmgruppe et a été équipé du Focke-Wulf FW-190A-8/R2 ou R8 avec deux canons MK 108 de 30mm et deux canons MG 151/20 de 20mm, a connu un succès initial dans l'attaque des bombardiers, mais aussi subi de lourdes pertes par une escorte massive de chasseurs. De juin 1944 à la fin d'octobre 1944, le II Gruppe a subi quelque 73 morts, 2 disparus et 32 ​​blessés.

Le 7 juillet 1944, une force de 1129 B-17 Flying Fortress et B-24 Libérator de la 8th AF de l'USAAF partent d'Angleterre pour bombarder des usines d'aéronefs dans la région de Leipzig et Boehlen , Leuna-Merseburg et Lützkendorf. Cette formation a été interceptée par une Gefechtsverband allemande comprenant le IV. (Sturm) Gruppe Jagdgeschwader 3, escorté par deux Gruppen de BF-109s du JG 300 conduit par le Major Walther Dahl. Dahl a mené l'attaque à bout portant derrière les Liberator du 492nd BG avant d'ouvrir le feu, qui à l'époque était temporairement sans couverture de chasseur. En l'espace d'une minute environ, l'escadron entier de douze B-24 avait été anéanti. La 2ème division aérienne de l'USAAF a perdu 28 Liberator ce jour-là, la majorité de l'attaque de Sturmgruppe. Le IV./JG 3 a perdu neuf chasseurs abattus et trois autres ont subi des dégâts et ont fait des atterrissages accidentels. Cinq pilotes ont été tués.

Les chasseurs d'escorte de l'USAAF étaient de plus en plus efficaces. Le 11 septembre 1944, le II. (Sturm)/JG 300 a perdu 13 FW-190s à cause des P-51 Mustangs, avec 10 pilotes tués et deux blessés. Ils ont réclamé neuf Mustangs, les pertes réelles de Mustang étaient des chasseurs P-51 du 339ème, endommagé par la Flak et abattu par un Me 262. Le I./JG 300 d'escorte a perdu 13 BF-109s sans réclamer une victoire. Un pilote a été tué et un blessé. Le major Alfred Lindenberger, (un as de la guerre mondiale prussienne de quarante-sept ans avec 12 victoires) a été posté au II./JG 300 en juin 1944 et fut nommé Gruppenkommandeur plus tard en 1944. Le 28 septembre 1944, il fut abattu par des P-51 et blessé. En raison de son âge et de son inexpérience avec les chasseurs modernes, il a volé la plupart des sorties comme un ailier. Lindenberger a réclamé deux bombardiers américains à quatre moteurs le 17 décembre 1944.

Au fur et à mesure que l'année progresse, la 30 Jagddivision a été rompue, le JG 301 est parti pour Ploieşti en Roumanie tandis que le JG 302 a combattu sur la Hongrie et l'Autriche. Seul le JG 300 est resté dans le Reich. Le major Dahl a été renvoyé de son commandement du JG 300 par Hermann Göring le 30 novembre 1944 pour avoir refusé de lancer ce qu'il considérait comme une mission d'interception suicidaire.

Au cours de l'offensive des Ardennes à la fin de 1944, le JG 300 était l'une des rares unités qui restaient aux devoirs du Reich, la plupart des autres unités de chasse envoyées pour soutenir les forces terrestres attaquantes. Le Geschwader a subi de lourdes pertes à la fin de 1944, en particulier le 17 décembre, lorsque 100 avions du JG 300 ont intercepté les bombardiers de l'USAAF, affirmant 33 abattus mais en perdant 43 de leur propre nombre. Beaucoup des pilotes tués étaient des experts irremplaçables, y compris le 24 décembre 1944, le Staffelkapitän du 5/JG 300, Oblt Klaus Bretschneider, qui a été abattu par des P-51s du 357th FG (qui a réclamé 28 chasseurs pour 2 pertes).

Le 14 janvier 1945, une formation mixte des JG 300 et JG 301 a été attaquée par des chasseurs d'escorte de l'USAAF, lors d'une interception contre la 3ème division aérienne de l'USAAF, bombardant des cibles pétrolières sur l'Allemagne centrale. Les deux Geschwader ont réclamé 18 B-17, 7 P-51 et un P-47, mais la formation mixte a perdu 89 avions avec 52 tués et 18 blessés. (Le JG 300 a perdu 51 chasseurs, avec 32 pilotes tués et 10 blessés). Le 357ème groupe de chasseurs a réclamé plus de 50 victoires et le 56th FG et le 20th FG ont également remporté des victoires.

Le 14 février 1945, les opérations contre les box de bombardiers de l'USAAF par les JG 300 et JG 301 ont fait que les I. et III./JG 300 ont perdus 3 BF-109s et le II./JG 300 a perdu 6 FW-190s.

Les commandants


Geschwaderkommodore


Oberstleutnant Hajo Herrmann, 1er Juin 1943 - 26 Septembre 1943
Oberstleutnant Kurt Kettner, 26 Septembre 1943 - 27 Juin 1944
Oberstleutnant Walther Dahl, 27 Juin 1944 - 26 Janvier 1944
Major Kurd Peters (par intérim), Décembre 1944 - Janvier 1945
Major Anton Hackl 30 Janvier 1945 - 20 Février 1945
Major Kurd Peters (par intérim), Mars 1945 - Avril 1945
Major Günther Rall, 20 Février 1945 - 8 mai 1945

Gruppenkommandeure


I. Gruppe/JG 300

Oberstleutnant Ewald Janssen, 1er Juillet 1943 - 29 Octobre 1943
Hauptmann Gerhard Stamp, 1er Novembre 1943 - Novembre 1944
Major Baier, Novembre 1944 - Mars 1945

II. Gruppe/JG 300

Hauptmann Peters Kurd, Novembre 1943 - 29 Juin 1944
Major Alfred Lindenberger, Juin 1944 - 28 Septembre 1944
Hauptmann Waldemar Radener, 23 Février 1945 - 16 Avril 1945
Hauptmann Karl-Heinz Dietsche, 16 Avril 1945 - 8 mai 1945

III. Gruppe/JG 300

Major Iro Ilk, 31 Janvier 1944 - 25 Septembre 1944
Hauptmann Herbert Nolter, 26 Septembre 1944 - 6 Décembre 1944
Major Hans-Karl Kamp, 7 Décembre 1944 - 31 Décembre 1944
Hauptmann Peter Jenne,1er Janvier 1945 - 2 Mars 1945

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
avatar
Flagada
Membre d'honneur
Membre d'honneur

Nombre de messages : 535
Age : 35
Localisation : Fleury sur Orne
Date d'inscription : 27/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum