316th Fighter Squadron

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

316th Fighter Squadron

Message  Flagada le Dim 5 Mar - 21:31

316th Fighter Squadron




Emblème du 316th Escadron de chasse (approuvé le 2 septembre 1943)

Le 316th Fighter Squadron est une unité active de la Force aérienne des États-Unis. Elle a été réactivée en 2015, volant aux côtés de McEntire JNGB, situé en Caroline du Sud.

Histoire


Le 316th Fighter Squadron a été activé à la mi-1942 sous le commandement du I Fighter Command à Mitchel Field à New York comme l'un des escadrons d'origine du 324th groupe de chasseurs. L'escadron a été formé à Byrd Field en Virginie. Les trois premiers mois et demi ont été consacrés à la formation, et les hommes de la 316th ont absorbés les différentes techniques de combat aérien.

Le 9 octobre, les commandes d'expédition à l'étranger sont arrivées, et le 27, les hommes sont montés à bord d'un train à Norfolk et sont arrivés au camp Kilmer dans le New Jersey, le lendemain. L'escadron aérien avait quitté plus tôt pour Miami Army Air Field, en Floride, et a ensuite effectué des étapes faciles le long de la route du transport aérien de l'Atlantique Sud via les Caraïbes et le Brésil à destination de l'escadrille, l'Afrique du Nord et la neuvième Air Force.

Le jour d'Halloween de 1942, le personnel est embarqué sur l'USS West Point, anciennement le paquebot de luxe Amérique, qui a quitté New York au début du 1er novembre. L'escadron était amarré sur le pont le plus bas, rapidement marqué ''Torpedo Junction'' par un tag, et les hommes se sont installés pour des jours de maladie et d'ennui. La monotonie a été un peu soulagée par la vue de Rio de Janeiro, au Brésil, mais personne n'a été autorisé à terre. Le 12 novembre, le West Point quitta Rio pour le long voyage vers l'Inde, arrivant à Bombay le 2 décembre. L'équipement de l'escadron a été déchargé, et les hommes ont été mis dans un train et envoyés au camp de repos de l'armée britannique à Deolali, en Inde. Ils ont passé plusieurs jours là étirant leurs ''jambes de marin'' en préparation pour la prochaine phase du voyage. La propreté et le luxe de Deolali était un répit bienvenu des conditions bondées communes au transport de troupes. Le 13 décembre, le 316th monta à bord du HMS Denera, et trois jours plus tard, les hommes débarquèrent en Égypte. Le 23 décembre, l'escadron se trouvait à RAF El Amiriya (Landing Ground LG-174), en Égypte, et une période d'entraînement sous la surveillance de la Royal Air Force les suivit.


Campagne du désert occidental


La grande offensive visant à repousser les Allemands d'Afrique avait commencé avec l'assaut Anglais sur l'Afrika Korps de Rommel à El Alamein le 23 octobre. Le 316th a été affecté pour aider l'avance Britannique, mais ce n'était pas avant le 15 mars que ses pilotes ont été jugés prêts pour le combat. La veille de l'entrée en action de l'escadron, elle a été transférée sur le terrain d'atterrissage de Causeway, en Tunisie, et rattachée au 79th groupe de chasseurs, et ils ont effectué plusieurs missions sous leur tutelle avant d'être autorisés à opérer en tant qu'organisme indépendant.



P-40 Warhawks du 316th Escadron de chasse en Afrique du Nord en 1943

La 8th armée Britannique commença son assaut final contre la ligne allemande à Mareth (à la frontière de la Tunisie et de Tripoli) le 20 mars, et six jours plus tard, la 316th reçut son baptême de feu tout en soutenant l'offensive. Les Curtiss P-40 Warhawks de l'escadron ont attaqués une intersection près d'El Hamma, laissant six véhicules ennemis brûler sur la route. En dépit de l'attaque lourde, tous les avions sont rentrés en toute sécurité à l'exception du major Frederick G. Delany (le commandant d'escadron). À cause de blessures à la jambe, il a été obligé d'atterrir à un champ Anglais près du front. Et malheureusement, il n'est jamais revenu à l'escadron. L'unité a effectué principalement des missions de soutien au sol pendant le reste de la campagne Tunisienne, mais elle a également effectué des opérations de reconnaissance armée, d'attaque aérienne, d'escorte de bombardiers et de couverture de véhicules et navires pendant cette période. Le 8 mai, l'escadron empocha sa première victime en combat aérien. Un vol était de retour d'une mission de bombardement en piqué sur la tête de pont ennemie, rapidement diminué en Afrique lorsque les pilotes ont vu trois Messerschmitt BF-109 plonger hors du soleil sur le chef de vol, le capitaine Robert C. Dempsey. Les Allemands ont eu la malchance de ne pas apercevoir le reste de la formation, et quand ils se sont tournés pour avoir le capitaine Dempsey, ils ont été attaqués par quatorze chasseurs. Deux des avions ennemis ont tourné la queue et ont échappé, mais un est tombé en flammes. Le 11 mai, la campagne Tunisienne s'est terminée.

Campagne de Sicile


Le 2 juin, l'escadron a été transféré sur l'aérodrome d'El Haouaria en Tunisie, afin de rejoindre le 324ème groupe de chasseurs, et pendant plusieurs semaines il s'est reposé en dehors des rigueurs de la campagne. Le 316ème repris des opérations d'escorte et de bombardement en juillet. Les préparatifs pour l'Opération Husky, l'invasion de la Sicile étaient en cours, et le 10 juillet a été désigné comme le Jour-J. L'escadron a été chargé d'aider à fournir la couverture aérienne pour l'invasion.

Le 9 juillet, alors qu'il fournissait la couverture d'un groupe de bombardiers légers Douglas A-20 Havoc, la formation d'avions a été attaquée par plus de cinquante BF-109. Le ciel fut bientôt rempli de dogfights. Le 316th a porté le poids de l'attaque quand ses avions ont essayés d'attirer l'ennemi loin des bombardiers. Les pilotes ont mis en jeu les deux plus grands atouts du P-40, sa puissance de feu et sa manœuvrabilité, et se sont battus avec les Allemands pendant plus de dix minutes. Le ciel était rempli d'avions en explosion, de parachutes flottants, de lambeaux d'ailes et de queues, de traînées de fumée grasse et de tirs. L'ennemi ne pouvait pas supporter cette défense et parti. Les P-40 sont devenus dandinants et boiteux. Selon les résultats de combat, de retour en Tunisie, le 316th a constaté qu'il avait détruit huit avions Allemands au cours de l'action.

Le jour de l'invasion, l'escadron, avec le reste du 324ème groupe, a mis les premiers chasseurs américains sur les plages, et l'unité a continué à fournir la couverture aérienne et le soutien jusqu'à ce que l'emprise alliée sur l'île ait été assurée. Bien que sa base d'origine soit restée en Afrique, le 316th a effectué beaucoup de missions à partir d'un aérodrome primitif capturé récemment de l'ennemi. Beaucoup de débarquements nocturnes ont été effectués sur des champs mal équipés et mal éclairés, mais il n'y a pas eu d'accidents impliquant l'escadron. À la fin de la campagne Sicilienne, le groupe entier a été transféré à la douzième armée de l'air, et les pilotes ont reçu un bref répit du combat. Le 316th a formé des pilotes nouvellement arrivés sur toutes les subtilités du combat. Les hommes commencèrent à se frotter sous ce devoir banal et désinvolte, et ils se sont félicités des ordres alertant l'escadron pour le transfert en Italie.

Campagne Italienne


Le 27 octobre, une partie de l'unité partit pour l'Italie, mais ce n'est que le 7 novembre qu'elle fut pleinement opérationnelle sur l'aérodrome de Cercola. Vers la mi-novembre, le ciel s'est éclairci et l'escadron a pu réprimer ses attaques. Son rôle principal est le soutien étroit des troupes terrestres de la 5th armée. Le 10 mai 1944, l'escadron s'est déplacé quelques milles plus près de Rome quand il a décalé des opérations sur l'aérodrome de Pignataro Maggiore. La phase finale de la campagne Rome-Arno a ouvert ce mois-ci avec la Cinquième et la huitième armée Britanniques conduisant les deux côtés de la ''botte'' Italienne. Les Allemands avaient fortement fortifiés la petite ville de Castellonorato, mais se sont rendus sans tirer un coup après les attaques par le 324ème groupe. Le groupe a reçu une citation de l'unité présidentielle pour ces raids.

Le 7 juin 1944, juste après la chute de Rome, l'escadron s'installe à La Banca, près d'Anzio, où son bref séjour a été mis en évidence par les bombardements nocturnes d'un seul appareil allemand. Le 19 juillet, l'escadron a été temporairement retiré du combat pour passer des P-40 aux Republic P-47D Thunderbolts. L'unité quitta l'Italie le 18 juillet et, le 19, elle opérait à partir d'un aérodrome près de Ghisonaccia, en Corse, faisant des raids aériens de reconnaissance sur le sud de la France. Patrouiller le long des côtes, escorter des bombardiers moyens de la douzième armée de l'air.

Invasion du Sud de la France


Le 15 août, l'Invasion du Sud de la France a été faite sur la Riviera Française, et le 316th a monté de nombreuses missions contre les installations radar près des plages d'invasion. Le jour J, l'escadron a aidé à maintenir une couverture de combat sur les troupes envahissantes, et plusieurs points forts gênants ont été éliminés par les avions de l'unité. Le 21 août, une petite troupe de la 316th débarqua dans le sud de la France après une promenade de trois jours sur une LST, et ils commencèrent aussitôt à préparer le champ capturé de Le Luc pour l'arrivée des avions de l'escadron. Après seulement deux jours sur Le Luc, l'escadron a déménagé sur l'aérodrome d'Istres/Le Tubé, et le 5 septembre l'échelon de terrain est parti pour l'aérodrome d'Amberieu par camion. Le 17 septembre, l'unité s'installe sur l'aérodrome de Dole/Tavaux. L'escadron a trouvé Tavaux comparativement luxueux, surtout quand le régime monotone des rations C a fini comme les colonnes d'approvisionnement ont finalement rattrapé le front.



Republic P-47D-30-RA Thunderbolt ''44-19726'' du 316th Escadron de chasse

La contre-attaque Allemande dans les Ardennes s'est produite à la mi-décembre, et l'escadron s'est déplacé vers le nord de l'aérodrome de Luneville en France, le 2 janvier 1945 pour aider à émousser la poussée ennemie. Le 5 janvier, l'escadron opérait depuis la bande de Luneville. Tout au long de janvier et février, les chasseurs du 316th ont effectués des missions de soutien rapprochées et lancés des attaques d'interception contre l'ennemi dans le saillant des Ardennes. Le froid intense, les fréquentes tempêtes de neige et le manque d'approvisionnements ont sérieusement entravés les opérations pendant l'hiver, mais l'escadron a effectué un service inestimable pour aider à transformer l'attaque Allemande en une défaite désastreuse.

L'invasion alliée occidentale de l'Allemagne


Le 15 mars, la Septième Armée a commencé son offensive finale, et l'escadron était en place à la lumière du jour pour aider à soutenir l'attaque. Au cours de la route, le 316th a effectué plusieurs missions par jour à l'appui des troupes qui se frayaient un chemin à travers la ligne Siegfried. Le 14 avril, l'escadron a joué un grand rôle dans la destruction d'un convoi ennemi, contenant environ 500 véhicules qui étaient bloqués à environ 15 miles au nord-est de Nurnberg. Quand les Thunderbolts sont partis, ils ont laissés une route remplie de transport détruit et des troupes ennemies mortes. On croyait que le convoi ennemi avait essayé d'échapper à une poussée blindée plus au nord de Nurnberg, mais ils ont seulement réussi à être "Bombardé " par les airs.

Le 3 mai, l'échelon s'est déplacé sur la station AAF Stuttgart/Echterdingen en Allemagne, à la suite de l'avancement du sixième groupe d'armée, mais les équipes au sol n'ont atteint la nouvelle base que le Jour de la Victoire en Europe, le 8 mai 1945.

L'escadron est devenu une partie de l'armée de l'armée de l'air des États-Unis d'Europe d'occupation. Il est retourné aux États-Unis et a été inactivé le 7 novembre 1945 avec son groupe à Camp Shanks, New York.

Lignée


-Constitué comme le 316th Escadron de chasse le 24 juin 1942
-Activé le 6 juillet 1942
-Inactivé le 7 novembre 1945

Affectations


-324th Fighter Group, 6 juillet 1942 - 7 novembre 1945 (attaché au 79th groupe de chasseurs, 15 mars 1943 - 21 mai 1943)

Stations


-Mitchel Field, New York, 6 juillet 1942
-Byrd Field, Virginie, 6 juillet 1942 - 28 octobre 1942
-RAF El Amiriya (LG-174), Égypte, 23 décembre 1942
-RAF Kabrit, Egypte, 3 février 1943
-Libye, 15 mars 1943 (lieux indéterminés)
-Terres d'atterrissage de la chaussée, Tunisie, avril 1943
-Aérodrome de Kairouan, Tunisie, 2 juin 1943
-Aérodrome d'El Haouaria, Tunisie, v. 18 juin 1943
-Menzel Heurr Airfield, Tunisie, 3 octobre 1943
-Aérodrome de Cercola, Italie, 27 octobre 1943
-Aérodrome de Pignataro Maggiore, Italie, 10 mai 1944
-Le Banca Airfield, Italie, 7 juin 1944
-Aérodrome de Montalto Di Castro, Italie, 15 juin 1944
-Ghisonaccia, Corse, 19 juillet 1944
-Aéroport Le Luc, France, 29 août 1944
-Aérodrome d'Istres / Le Tubé (A-17), France, 3 septembre 1944
-Aérodrome d'Amberieu (Y-5), France, 6 septembre 1944
-Aérodrome de Dole / Tavaux (Y-7), France, 20 septembre 1944
-Aérodrome de Luneville (Y-2), France, 2 janvier 1945
Flughafen Stuttgart (plus tard AAF Station Stuttgart/Echterdingen, Allemagne, 3 mai 1945 - 20 octobre 1945
-Camp Shanks, New York, 6-7 novembre 1945

Avions


-Curtiss P-40 Warhawk, 1942-1944
-Republic P-47 Thunderbolt, 1944-1945

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
avatar
Flagada
Membre d'honneur
Membre d'honneur

Nombre de messages : 536
Age : 36
Localisation : Fleury sur Orne
Date d'inscription : 27/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum