Nachtjagdgeschwader 1 (NJG 1)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nachtjagdgeschwader 1 (NJG 1)

Message  Flagada le Sam 25 Fév - 22:02

Nachtjagdgeschwader 1 (NJG 1)




Symbole du NJG 1

Le Nachtjagdgeschwader 1 (NJG 1) était un escadron de chasse nocturne de la Luftwaffe pendant la seconde guerre mondiale. Le NJG 1 a été formé le 22 juin 1940 à Mönchengladbach. Il est devenu le meilleur escadron de chasse nocturne à la fin de la guerre. Il avait réclamé environ 2311 victoires de jour et de nuit, pour environ 676 membres d'équipage tués dans l'action.

Formation


Le I Gruppe a été formé en juin 1940 à partir d'éléments du I./Zerstörergeschwader 1 (ZG 1) et du IV./Zerstörergeschwader 26 (ZG 26), alors que le II Gruppe a été formé à partir du IV./(N)JG 2, bien que le Gruppe ait été redésigné III./NJG 1 en juillet 1940, alors qu'un nouveau II Gruppe a été formé à partir du 2./Kampfgeschwader 30 (KG 30). De nouveau ce Gruppe a été rebaptisé I./Nachtjagdgeschwader 2 (NJG 2) et un troisième II Gruppe a été élevé en septembre 1940 à partir du I./ZG 26.

Le IV./NJG 1 a été formé en octobre 1942 à partir du II./NJG 2.

Histoire opérationnelle


Comme toutes les autres forces aériennes de l'époque, la Luftwaffe ne possédait pas une force organisée de chasseurs de nuit au déclenchement de la guerre. Bien que 5 Staffeln de BF-109 et BF-110 ont été désignés comme des unités de combat de jour et de nuit, aucun aéronef spécialisé ou aucunes équipes formées n'existaient et tous les combats de nuit étaient effectués par les unités conventionnelles des bases existantes de la ligne de front.

En 1940, il était clair que le chasseur bimoteur BF-110 était plus approprié pour les fonctions de défense de nuit, et à la mi-1940, le NJG 1 a été formé avec des équipages expérimentés de Zerstörer. Basé à Deelen aux Pays-Bas, l'unité faisait partie de la 1ère division de chasse de nuit sous les ordres de l'Oberst Josef Kammhuber. Avec peu d'équipement technique ou de formation, les interceptions de bombardiers de la RAF pendant la nuit étaient sporadiques tout au long de l'année, bien qu'en octobre les premières zones Himmelbett aient été mises en place pour aider les équipages avec une assistance radar et radiophonique.

Chaque zone "Himmelbett", qui s'étendait à travers les approches des cibles industrielles vitales, disposait d'une batterie de projecteurs et de deux radars Würzburg, dont l'un reliait le chasseur à un contrôle au sol et l'autre à un maître projecteur pour éclairer les bombardiers. La salle de contrôle de traçage a permis au vecteur de chasse de nuit unique de diriger chaque zone d'être vectorisé vers les bombardiers. Le système a d'abord été connu sous le nom de «Helle nachtjagd» et a évolué en 1941 pour inclure les radars Würzburg à longue portée, la courte portée Freya, et un seul chasseur de nuit du NJG 1 était alloué à chaque zone carrée de 30 milles.

Bien que le système d'interception était là, le NJG 1 a obtenu un certain degré de succès en 1941. Beaucoup de futurs Nachtexperten ont appris ces techniques des les premiers jours, tels que l'Oberleutnant Helmut Lent, du 6./NJG 1 qui était basé à Leeuwarden aux Pays-Bas, a réclamé sa première victoire en mars 1941. À la fin de 1941, Lent (20 victoires) et Werner Streib (22 victoires) sont devenus les meilleurs du NJG 1.

Cependant, la nécessité d'un système d'interception par radar aéroporté est devenu de plus en plus évident. Les premiers chasseurs Ju-88C étaient équipés d'un radar aéroporté Lichtenstein FuG 202 UHF et ont été livrés au I./NJG 1 à Venlo au début de 1942. Cela a permis aux équipages de suivre une cible sur une portée de 3500 à 6100 mètres, l'image apparaissait comme un''bip'' sur deux tubes cathodiques.

Le NJG 1 a également commencé à recevoir le BF-110G-4 amélioré en février 1942, capable d'être équipé de nombreux ''kits de conversion'', ce qui donne au Geschwader de la flexibilité en matière d'armes, de capacité de carburant et des moteurs plus performants. En 1942, le Dornier Do-217J a également été testé en service avec le NJG 1. Cependant le manque de performance a rendu le type impopulaire avec les équipages.

1943




Au début de 1943, les chasseurs lourds du Nachtgeschwadern avaient parmi eux le NJG 1, ils étaient également utilisés contre les raids de bombardiers de jour de la 8th US Air Force qui étaient de plus en plus conséquent. On pensait que leur armement plus lourd et leur plus long rayon d'action pouvaient compléter les chasseurs de jour. Cependant, la plupart des équipes de chasseurs de nuit avaient peu d'expérience des techniques de combat de jour, et les missions ont inévitablement vu une diminution constante de ces équipes spécialisées et hautement qualifiées. Par exemple, basé à la Fliegerhorst à Leeuwarden aux Pays-Bas, l'Hptm. Ludwig Becker, un as de 44 victoires du 12./NJG 1, s'est fait tuer par des B-24 sur la Mer du Nord en février 1943. Juste deux jours plus tôt, l'Oblt. Paul Gildner, un as de 48 victoires de Leeuwarden, est mort dans un crash d'atterrissage suite à un incendie de moteur dans son BF-110 près du Fliegerhorst à Gilze-Rijen aux Pays-Bas.

Au début de 1943, presque tous les chasseurs du NJG 1 étaient équipés de radar et le Nachtgeschwadern infligeait de plus en plus de pertes au Bomber Command de la RAF (Lent avait réclamé sa cinquantième victoire en janvier). La bataille dans le ciel nocturne est devenue une course technologique toujours de plus en plus accélérée entre le besoin de la RAF d'avoir une navigation plus précise et des aides de bombardement et l'exigence de la Luftwaffe pour suivre et détecter les formations de bombardiers.

Peu à peu, l'ancien système Himmelbett devenait de plus en plus saturé et en juillet 1943, la RAF introduisait des contre-mesures «Window», de nouvelles tactiques étaient nécessaires.

Zahme Sau était une nouvelle tactique introduite en 1943. À l'indication d'un raid à venir, les chasseurs ont été contactés et rassemblés ensemble autour d'une radio grace à plusieurs balises dans toute l'Allemagne, prêt à être dirigées en masse dans le flux des bombardiers par R / T en cours de guidage de la division Jagd. Une fois rassemblés, les chasseurs avaient un contact radar avec une succession de bombardiers individuels et maintenaient le contact (et le combat) autant que leurs munitions et le carburant pouvaient leurs permettre.

Cela s'est traduit par une utilisation beaucoup plus économique des équipages et le début des ''multiples'' victoires par les plus capables et expérimentés des équipages de chasseurs de nuit du NJG 1. Werner Streib en a réclamé 5 le 11 juin, l'Hptm. Hans-Dieter Frank 6 le 21 juin et le Leutnant Musset 5 sur Peenemünde le 17 août.

Les livraisons initiales du nouveau chasseur de nuit Heinkel He-219 sont allé au I./NJG 1 au milieu de 1943 pour l'évaluation au combat. Basé à Venlo, la première mission de combat a été pilotée par Werner Streib avec le bordfunker Pischer dans la nuit du 11 au 12 juin 1943. Streib a abattu cinq bombardiers lourds, mais en retournant Streib a totalement mal évalué l'approche en raison d'un pare-brise brisé. En voyant les feux de piste au dernier moment, il a choisi le battement plein à une vitesse trop élevée, et l'avion a frappé le sol si fort qu'il s'est cassé vers le haut, bien que les deux hommes sont restés indemnes.

Le I./NJG 1 était finalement le seul groupe à être équipé du He-219, bien qu'un petit nombre d'aéronefs ait été attaché à d'autres unités, y compris le NJG 3. L'Hpt. Frank, Gruppenkommandeur du I./NJG 1, a été tué quand son Heinkel He-219A-0 a heurté un BF-110 le 27 septembre 1943.

Le Bomber Command commença son offensive concentrée contre Berlin en novembre 1943, dans ce que l'on appela la Bataille de Berlin. Le NJG 1 était fortement impliqué dans la riposte de combat de nuit de plus en plus efficace contre les raids de pénétration massifs et a beaucoup marqué jusqu'à fin mars 1944, quand le RAF a commuté ses attentions aux cibles tactiques à courte portée prêtes pour l'invasion prochaine. L'Hpt. Von Bonin du II./NJG 1 a réclamé 5 victoires dans la nuit du 25 au 26 novembre 1943 et l'Obfw. Vinke du IV. Gruppe basé à Leeuwarden en a marqué 5 du 19 au 20 février 1944.

Les raids qui composent la bataille ont souvent eu lieu dans des conditions météorologiques extrêmement mauvaises, et ces conditions ont contribué à bon nombre des pertes du NJG 1. Par exemple, l'Hpt. Walter Ehle (39 victoires) est mort dans un accident le 17 novembre 1943.

1944-1945


L'expérience du NJG 1 a continué à être couronnée de succès pendant la première moitié de 1944. Schnaufer a été nommé Gruppenkommandeur du IV./NJG 1 en mars 1944 et a réclamé 5 avions dans la nuit du 24 au 25 mai. Il a remporté l'Eichenlaub le 24 juin pour 84 victoires et le Schwerter le 30 juillet, avec un total de 89 victoires. Heinz-Wolfgang Schnaufer a réclamé 79 de ses 121 victoires éventuelles cette année, et l'Hpt. Martin Drewes en avait plus de 40.

Au début de 1944, les avions du NJG 1 commencent à être équipés du radar Lichtenstein SN-2 plus récent et plus efficace, améliorant encore l'efficacité des unités. L'Hpt. Drewes a réclamé 5 victoires sur deux nuits de mai : 3/4 mai et 21/22 mai 1944.

Cependant, cette période a également vu l'avènement des opérations anti chasse nocturne par le 100th Group du Bomber Command de la RAF. Le Havilland Mosquito a commencé à etre équipé de radar pour des opérations de chasse sur l'Europe, conduisant à des pertes progressivement accrues parmi les équipages surchargés du Nachtgeschwader expérimenté pendant 1944. A cette époque, tous les vols, de jour ou de nuit, étaient dangereux et l'Obfw. Heinz Vinke (54 victoires) du NJG 1 a été abattu et tué par les Typhons de la RAF lors d'un test aérien le 26 février 1944.

Une fois que l'invasion européenne en juin 1944 s'était stabilisée et que les armées alliées ont commencé une avancée en France, les Nachtjagdgeschwadern ont trouvé leur réseau de radar d'alerte précoce et leur infrastructure de surveillance de plus en plus compromise.

Ainsi, en 1944, le NJG 1 trouva son travail de plus en plus difficile. Les équipages novices et moins réussis ont été détournés et souvent perdus vers des opérations coûteuses d'attaque au sol de nuit, laissant ces quelques équipes expérimentées rester opérationnelles pour abattre plus du nombre rapidement croissant d'avions de bombardement de la RAF qui maintenant en raison d'un large éventail des contre-mesures radio et leurs propres efforts de chasseurs de nuit erraient presque à volonté dans le ciel nocturne allemand. Les pénuries de carburant et d'équipement ont également réduit la riposte aux attaques nocturnes continues. En septembre 1944, Schnaufer obtient sa 100e victoire le 9 octobre 1944 et reçoit personnellement le Brillanten par Hitler. Après la mort tragique d'Helmut Lent le 7 octobre 1944, causé par ses blessures suite à un accident d'avion à Paderborn en Allemagne, Schnaufer est devenu le meilleur pilote de nuit allemand de la seconde guerre mondiale, avec un total de 121 victoires.

L'Oberleutnant Werner Baake a reçu une Ritterkreuz le 27 juillet pour 33 victoires. Baake fut alors nommé Gruppenkommandeur du I./NJG 1 le 2 octobre 1944, succédant au Major Paul Förster (8 victoires) tué le 1er octobre. Baake a terminé la guerre avec 41 victoires.

Comme l'année 1944 a perdu des as irremplaçables, qui ont été tués dans l'action par les chasseurs de nuit de plus en plus efficaces de la RAF. L'Obfw. Willi Morlock (16 victoires) a été abattu et tué par les Intruders de la RAF le 5 novembre 1944, tandis que l'Hpt. Hans-Heinz Augenstein (46 victoires) a été tué par un chasseur Mosquito de l'unité d'interception de combat le 6 décembre 1944. Dans la nuit du 24 au 25 décembre 1944, l'Hpt. Heinz Strüning (56 victoires) du 9./NJG 1 a été abattu dans son BF-110G-4 par un intruder du 157ème Escadron.


Commandants


Kommodore


-Oberst Wolfgang Falck, 26 juin 1940 - 30 juin 1943
-Oberst Werner Streib, 1er juillet 1943 - mars 1944
-Oberstleutnant Hans-Joachim Jabs, mars 1944 - mai 1945

Gruppenkommandeure


-Hauptmann Günther Radusch, 1er juillet 1940 - 6 octobre 1940
-Major Werner Streib, 18 octobre 1940 - 1er juillet 1943
-Hauptmann Hans-Dieter Frank, 1er juillet 1943 - 27 septembre 1943
-Hauptmann Manfred Meurer, 28 septembre 1943 - 21 janvier 1944
-Hauptmann Werner Baake, 2 octobre 1944 - 8 mai 1945
-Major Walter Ehle, 6 octobre 1940 - 17 novembre 1943
-Major Eckart-Wilhelm von Bonin, 18 novembre 1943 - 25 octobre 1944
-Hauptmann Wolfgang Thimmig, le 6 juin 1942 - le 31 mai 1943
-Major Egmont Prinz zur Lippe-Weißenfeld, 1er juin 1943 - 20 février 1944
-Major Martin Drewes, 1er mars 1944 - 8 mai 1945
-Major Helmut Lent, 1er octobre 1942 - 1er août 1943
-Hauptmann Hans-Joachim Jabs, 1er août 1943 - 1er mars 1944
-Major Heinz-Wolfgang Schnaufer, 1er mars 1944 - 26 octobre 1944
-Hauptmann Hermann Greiner, 1er novembre 1944 - 8 mai 1945

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
avatar
Flagada
Membre d'honneur
Membre d'honneur

Nombre de messages : 536
Age : 36
Localisation : Fleury sur Orne
Date d'inscription : 27/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum