SdKfz 100 à 199 // Panzer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

SdKfz 100 à 199 // Panzer

Message  CROC le Sam 26 Nov - 22:59

Panzer (der, masculin) est un vocable allemand signifiant « blindé ».
L'usage fait qu'il désigne essentiellement les blindés chenillés à tourelle allemands de la Seconde Guerre mondiale (Panzerkampfwagen « voiture blindée de combat », en abrégé PzKpfw), lesquels eurent une conception et un emploi tactique particuliers.

Jusqu'en 1943, les Panzers étaient souvent inférieurs à leurs adversaires (Somua français, Matilda anglais, Sherman américain, et T-34 russe), mais la tendance s'inverse à partir de 1943 et la diffusion de nouveaux modèles très redoutés, moins nombreux mais souvent plus dangereux que ceux de leurs adversaires. Il s'agit en particulier des chars Panther, Tigre et Tigre II.



Dernière édition par BJ=CROC le Sam 21 Jan - 15:53, édité 6 fois

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Benvenguda al Pays - La légende de l'avion vert
avatar
CROC
Oberst
Oberst

Nombre de messages : 612
Age : 26
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 27/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Panzerkampfwagen I

Message  CROC le Sam 26 Nov - 22:59

Panzerkampfwagen I



Le Panzer I est le premier char d'assaut produit par Allemagne dans les années 1930 dans le cadre de son réarmement

Les origines du Panzer I remontaient au Landwirtschaftlicher Schlepper (« Tracteur agricole ») de 1932 qui devait permettre de préparer l'industrie allemande à la production de masse de chars dans un avenir proche.
L'ensemble était très similaire à la chenillette britannique Carden-Loyd, en effet les allemands s'en était procuré un exemplaire en l'achetant secrètement à l'URSS en 1932.

Le char était armé de deux mitrailleuses MG-13 de 7,92 mm. Ces mitrailleuses étaient inefficaces même contre les chars les plus légers de l'époque, ce qui limitait dès le départ le Panzer I à un rôle d'entraînement et à des missions contre l'infanterie.

Il entre en service sous le nom officiel de Panzerkampfwagen I (véhicule de combat blindé I), abrégé en PzKpfw I ou Panzer I. Il était également appelé Sonderkraftfahrzeug 101 (véhicule spécial 101) dans la nomenclature allemande.


Données Techniques des différentes versions de Panzerkampfwagen I
Version A

Version  B


Version C
Version D
Version F
Caractéristiques générales
Masse au combat5.4 tonnes6,0 t8,0 t=20 t
Longueur4.02 m4,42 m4,19 m=4,38 m
Largeur2.06 m2,06 m1,92 m=2,64 m
Hauteur1.72 m1,72 m1,94 m=2,05 m
Équipage22222
Années de production1934-19361935–193707–12/1942=06–12/1942
Unités produites8186754030
Armement2. MG13 (début)
2. MG34 (Fin)
=1 × Mk EW 141 (7,92 mm)
1 × MG 34 (7,92 mm)
=2 × MG 34 (7,92 mm)
coup/min (KwK)=
V0 m/s (KwK)=
Munitions1525 cartouches=2250 cartouches=2250 cartouches
Blindage (épaisseur/inclinaison)
Avant véhicule13 mm / 27–63°=30 mm / 20–80°=80 mm / 20–80°
Côtés véhicule13 mm / 70–90°=20 mm / 82–90°=50 mm / ~ 90°
Arrière véhicule13 mm / 50–75°=20 mm / 30–75°=50 mm / 14–75°
Dessus véhicule6 mm / 0–50°=10 mm / 0°=25 mm / 0°
Dessous véhicule6 mm / 0°=10 mm / 0°=25 mm / 0°
Avant tourelle13 mm / 80°=30 mm / 80–90°=80 mm / ~ 90°
Côtés tourelle13 mm / voûté=30 mm / voûté=80 mm / fortement voûté
Arrière tourelle13 mm / 68°=20 mm / ~ 70°=50 mm / ~ 70°
Dessus de tourelle13 mm / 68°=20 mm / ~ 70°=50 mm
Mobilité
MoteurKrupp M 305Maybach NL 38 TRMaybach HL 45 PMaybach NL 38 PMaybach HL 45 P
Puissance57 cv à 2500 tr/min100 cv à 3000 tr/min150 cv à 3800 tr/min100 cv à 3,000 tr/min150 cv à 3800 tr/min
Cylindrée3460 cm³3790 cm³4678 cm³4678 cm³
Vitesses (Av / Ar)5 / 15 / 16 / 14 / 1
Puissance spécifique10,6 cv/t16,7 cv/t18,8 cv/t7,1 cv/t
Vitesse maximale37 km/h40 km/h65 km/h25 km/h
Réservoir144 l146 l
Autonomie145 km (route)
100 km (tout terrain)
140 km (route)
115 km (tout terrain)
300 km (route)150 km (route)
Largeur des chenilles28 cm28 cm39 cm39 cm54 cm


Dernière édition par BJ=CROC le Dim 27 Nov - 12:51, édité 16 fois
avatar
CROC
Oberst
Oberst

Nombre de messages : 612
Age : 26
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 27/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Panzerkampfwagen II

Message  CROC le Sam 26 Nov - 23:00

Panzerkampfwagen II




Le Panzerkampfwagen II (PzKpfw II) fut conçu comme un char de transition, en attendant la production de masse des PzKpfw III et PzKpfw IV.
Ces deux types de véhicules étaient destinés à fournir des engins d'entraînement pour les équipages de la Panzerwaffe afin de mettre au point les tactiques de la future Blitzkrieg.
Cependant, le retard dans la production de chars de combat obligea les Allemands à utiliser massivement les PzKpfw II au début de la Seconde Guerre mondiale et ce n'est qu'à partir de 1941 que ce modèle fut progressivement retirés du front.

Données Techniques des différentes versions de Panzerkampfwagen II
Version pré-sérieVersion A, B, C
Version D/E
Version F
Version L
Caractéristiques générales
Masse au combat7,6 t8,9 t10 t9,5 t11,8 t
Longueur4,38 m4,81 m4,63 m4,81 m4,63 m
Largeur2,14 m2,22 m2,30 m2,28 m2,49 m
Hauteur1,95 m1,99 m2,02 m2,02 m2,13 m
Équipage33334
Années de production1935–19371937–19401938–19391941–19421942–1943
Unités produites100111350525131
Armement1 × MG 34 (7,92 mm)
1 × 2-cm-KwK 30 L/55
===1 × MG 34 (7,92 mm)
1 × 2-cm-KwK 38 L/55
coup/min (KwK)600/280===680/480
V0 m/s (KwK)800–900====
MunitionsMG = 2550 cartouches
KwK = 180 obus
=MG = 1425 cartouches
KwK = 180 obus
MG = 2550 cartouches
KwK = 180 obus
MG = 2550 cartouches
KwK = 330 obus
Blindage (épaisseur/inclinaison)
Avant véhicule13 mm
voûté
14,5 mm
58 et/ou 90°
30 mm
58 et/ou 90°
35 et/ou 30 mm
77 et/ou 80°
30 et/ou 20 mm
65 et/ou 80°
Côtés véhicule13 mm / 90°14,5 mm / 90°=20 mm / 90°20 mm / 90°
Arrière véhicule13 mm / 90°14,5 mm / 90°==20 mm / 60°
Dessus véhicule10 mm14,5 mm==13 mm
Dessous véhicule5 mm===10 mm
Avant tourelle15 mm / voûté15 mm / voûté30 mm / voûté30 mm / voûté30 mm / 80°
Côtés tourelle13 mm / 67°14,5 mm / 67°14,5 mm / 67°15 mm / 68°15 mm / 70°
Arrière tourelle13 mm / 70°14,5 mm / 70°==20 mm / 70°
Dessus de tourelle8 mm10 mm==13 mm
Mobilité
MoteurMaybach HL 57 TRMaybach HL 62 TRM==Maybach HL 66 P
Puissance130 PS (96 kW) à 2600/min140 PS (103 kW) à 2600/min==180 PS (132 kW) à 3200/min
Cylindrée5698 cm³6191 cm³==6750 cm³
Vitesses (Av / Ar)6 / 1====
Puissance spécifique17,1 PS/t15,7 PS/t14,0 PS/t14,7 PS/t15,2 PS/t
Vitesse maximale40 km/h40 km/h55 km/h40 km/h60 km/h
Réservoir170 l170 l200 l170 l236 l
Autonomie200 km (route)
130 (tout terrain)
==200 km (route)
100 (tout terrain)
150 km (route)
150 (tout terrain)
Largeur des chenilles30 cm===36 cm


Dernière édition par BJ=CROC le Dim 27 Nov - 12:47, édité 10 fois
avatar
CROC
Oberst
Oberst

Nombre de messages : 612
Age : 26
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 27/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Panzerkampfwagen III

Message  CROC le Sam 26 Nov - 23:00

Panzerkampfwagen III


Le Panzerkampfwagen III (PzKpfw III), ou Panzer III est un char d'assaut allemand, conçu à la fin des années 1930 et utilisé intensivement pendant la première phase de la Seconde Guerre mondiale.
Il fut mis au point pour opérer avec les Panzer IV. Son rôle était d'engager les blindés ennemis, d'abord avec un canon antichar 3,7-cm KwK 36 L/45, puis à partir d'octobre 1940 avec un canon court de 50 mm (5-cm KwK 38 L/42), auquel succédera un canon long du même calibre (5-cm Kwk 39 L/60) en juin 1942, ultime tentative pour maintenir au niveau un blindé rendu obsolète par l'apparition du T-34 soviétique. Le Panzer IV, qui lui était contemporain, était censé fournir des tirs d'appui aux troupes d'infanterie avec son canon de 75 mm court (7,5-cm KwK 37 L/24), cependant, avec l'apparition de chars alliés de mieux en mieux protégés, il s'avéra le seul capable d'embarquer un canon capable de les détruire, à savoir un canon de 75 mm long (7,5-cm KwK 40 L/43) à partir de mars 1942.
Il supplanta donc le Panzer III comme char principal de la Wehrmacht avant l'apparition du Panther.

Données techniques sur les différentes versions du Panzer III
Version A–C
Version E
Version F, G
Version H
Version J, L, M
Version N
Caractéristiques générales
Années de productionA:1937
B:1937
C:1938
1938-39F: 1939
G: 1940-1941
H: 1940-1941J: 1941
J/1: 1941-42
L:1942
M: 1942-43
N: 1942-43
Poids15 t19,5 t20,3 t21,6 t22,3 t23 t
Longueur5,69 m5,41 m5,41 m5,52 m6,41 m5,52 m
Largeur2,81 m2,91 m2,92 m2,95 m==
Hauteur2,54 m2,44 m2,44 m2,50 m2,51 m2,51 m
Armement
Armement principal3,7cm KwK=5cm KwK 38 L/42=5cm KwK 397.5 cm KwK 37 L/24
Armement secondaire3 × MG 342 × MG 34====
MunitionsKwK: 150 obus
MG: 4 500 cartouches
KwK: 120 obus
MG: 3 600 cartouches
KwK: 99 obus
MG: 2 000 cartouches
=KwK: 78 (J=84) obus
MG: 2 000 cartouches
KwK: 64 obus
MG: 3 450 cartouches
Longueur du calibre45=42=6024
Longueur du tube1 717 mm=2 100 mm=3 000 mm1 766 mm
Portée1 000 m=1 200 m=1 300 m650 m
Poids du canon195 kg=223 kg=255 kg490 kg
Durée de vie du tube4 000 coups= ? ?8 000 coups13 000 coups
Prix du canon4 800 RM= ? ?5 600 RM8 000 RM
Blindage (épaisseur/inclinaison)
Caisse : frontal15 mm / 70–80°30 mm / 70–80°=30 + 30 mm50 mm / 70–80°
(L / M: 50+20 mm)
50 + 20 mm
Caisse : latéral15 mm / 90°30 mm / 90°====
Caisse : arrière15 mm / 80°30 mm / 80°=30 + 30 mm50 mm / 80°=
Caisse : dessus18 mm=====
caisse : plancher15 mm30 mm====
Tourelle  : frontal15 mm / 75°30 mm / 75°==30 mm / 75°
(L / M: 57+20 mm)
57 + 20 mm
Tourelle : latérale15 mm / 65°30 mm / 65°====
Tourelle : arrière15 mm / 78°30 mm / 78°====
Tourelle : haut10 mm==30 mm10 mm=
Mobilité
Moteur (Maybach)HL 108 TR
HL 120 TRM====
Performances250 ch (184 kW)
à 2 600 tr/min
300 ch (220 kW)
à 3 000 tr/min
====
Cylindrés10,84 L11,87 L===
Transmission (V / R)5 / 110 / 16 / 1===
Rapport poids / puissance15,3 ch/h15,4 ch/h14,8 ch/h13,9 ch/h13,5 ch/h=
Vitesse maximale32 km/h40 km/h====
Réservoir de carburant300 l320 l====
Autonomie150 km (Route)
100 (Tout terrains)
170 km (Route)
100 (Tout terrains)
====
Largeur des chenilles36 cm==40 cm==

  •    Panzer III Ausf A ou 1/ZW version de pré-production, 5 exemplaires en mai 1937 puis 10 autres (numéros de châssis de 60101 à 60110) au cours de l'année. suspension à cinq roues de route et deux galets de retour.
  •    Panzer III Ausf B ou 2/ZW version de pré-production, 15 exemplaires (numéros de châssis de 60201 à 60215) en 1937, nouvelle suspension avec quatre bogies doubles et trois galets de retour, adaptation de la coupole de commandement du Panzer IV, amélioration de la vision du pilote et du système d'échappement.
  •    Panzer III Ausf C ou 3a/ZW version de pré-production, 15 exemplaires (numéros de châssis de 60301 à 60315) de juin 1937 à janvier 1938, suspension encore modifiée par le montage de ressort supplémentaires, direction améliorée.
  •    Panzer III Ausf D ou 3b/ZW version de pré-production, 30 exemplaires entre janvier et juin 1938 (numéros de châssis de 60221 à 60225 et de 60316 à 60340), blindage porté à 30 mm, suspension avec ressorts inclinés, nouvelle boîte de vitesses à six rapports avant et un arrière.
  •    Panzer III Ausf E ou 4/ZWversion produite entre décembre 1938 et octobre 1939, 96 exemplaires, deux fentes de vision pour le pilote et portes latérales de la tourelle à deux battants avec fentes de vision et de tir pour pistolet, suspension par barre de torsion définitive avec six roues de route et trois galets de retour, moteur TR-120M de 300 chevaux, nouvelle boîte de vitesses à dix rapports avant et un arrière.
  •    Panzer III Ausf F ou 5/ZW version produite à partir de janvier 1939, 435 exemplaires, armée par le canon KwK36 L/45 de 37 mm, ils furent par la suite, pour certains, réarmés avec des canons de 50 mm. Amélioration de la protection de l'admission d'air, des freins et l'ajout de feux supplémentaires.
  •    Panzer III Ausf G ou 6/ZW version produite entre avril 1940 et février 1941, 600 exemplaires. Une commande de 1250 fut placée en janvier 1939, mais fut ramenée à 800 en mai, lorsque le PzKpfw 38 devint disponible. À part les cent premiers exemplaires ils furent tous armés en usine, avec le canon KwK38 L/42 de 50 mm. Ils se distinguent entre autres par le montage d'un casier de stockage à l'arrière de la tourelle et d'un ventilateur d'extraction des fumées sur le toit de la tourelle.
  •    Panzer III Ausf G(Tp)' modèle G équipé de filtre à air Fiefel monté à l'extérieur du compartiment moteur, et d'autre équipement pour le service dans le désert.
  •    Panzer III Ausf H ou 7/ZW version produite entre octobre 1940 et avril 1941, 308 exemplaires, blindage renforcé par le boulonnage de plaques de 20 mm sur l'avant et l'arrière, nouvelle boîte de vitesses du panzer IV, plus simple ZF SSG 77 Aphon à six rapports avant et un arrière, chenille élargie de 38 à 40 cm et nouveaux barbotins et roues tendeuses.
  •    Panzer III Ausf J version produite en 1941, 482 exemplaires, blindage avant et arrière en une seule plaque de 50 mm.
  •    Panzer III Ausf J/1 version produite de 1941 à la mi-1942, 1067 exemplaires, canon KwK39 L/60 de 50 mm.
  •    Panzer III Ausf L version produite en 1942, 653 exemplaires, blindage avant renforcé par le boulonnage de plaques de 20 mm.
  •    Panzer III Ausf M version produite en 1942 et 1943, 250 exemplaires, modifications mineures.
  •    Panzer III Ausf N version produite aussi en 1942 et 1943, utilisé pour l'appui-feu et armés d'un 7,5-cm KwK 37 L/24, 700 réalisés à partir de versions J (3) , L et M.


Dernière édition par BJ=CROC le Dim 27 Nov - 16:30, édité 12 fois
avatar
CROC
Oberst
Oberst

Nombre de messages : 612
Age : 26
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 27/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Panzerkampfwagen IV

Message  CROC le Sam 26 Nov - 23:01

Panzerkampfwagen IV


Le Panzerkampfwagen IV, PzKpfW IV, ou Panzer IV, est un char moyen allemand conçu dès avant le début du conflit comme char d'appui-feu et armé d'un canon de 7,5 cm court KwK 37 L/24 pour les Panzer IV version A / B / C / D / E / F, il est réarmé avec un canon long antichar 7,5 cm KwK 40 L/43 à partir de mars 1942 pour les Panzer IV version F2, puis L/48 pour la version G. Le PzKpfW IV est le char le plus utilisé par la Panzerwaffe, avec 9 000 exemplaires produits, et il a donné naissance à de nombreuses versions.

Données techniques sur les différentes versions du Panzer IV
Version B, C
Version D, E
Version F
Version G
Version H
Version J
Caractéristiques générales
Masse au combat17,7 t
C = 18,5 t
20 t
E = 21 t
22,3 t
F2 = 23,6 t
23,5 t25 t25 t
Longueur5,87 m5,92 m5,92 m
(F2 = 6,63)
6,63 m7,02 m7,02 m
Largeur2,83 m2,84 m2,88 m=
==
Hauteur2,85 m2,68 m====
Armement
Armement principal7.5cm KwK 37=
7.5cm KwK 40
Longueur de calibre (KwK)L/24L/24
(F2 = L/43)
L/43
L/48
Longueur du canon (KwK)1,80 m1,80 m (ab F2 = 3,22 m)3,22 m3,60 m
Nb d'obus avant changement13.000 tir=13.000 tir
(F2= 6000)
6.000 tir==
Armement secondaire1 × MG 342 × MG 34====
Quantité de munitionsKwK: 80 obus
MG: 2700 cartouches
=
=
KwK: 80 (F2=87)
MG: 3150
KwK: 87
MG: 2250
=
MG: 3150
=
=
Blindage (épaisseur/inclinaison)
Avant véhicule30 mm/80°30 mm/80°
(E = 30 + 30 mm)
50 mm/80°=80 mm/80°=
Côtés véhicule15 mm/90°20 mm/90°
(E = 20 + 20 mm)
20 + 20 mm/90°30 mm/90°==
Arrière véhicule15 mm/80–90°20 mm/80–90°====
Dessus véhicule10 mm==15 mm==
Dessous véhicule10 mm=====
Avant tourelle20 mm/80°
(C = 30 mm)
30 mm/80°50 mm/80°=50 mm/80°
(Blende = 80 mm)
=
=
Côtés tourelle20 mm/65°=30 mm/65°===
Arrière tourelle20 mm/75°=30 mm/75°===
Dessus de tourelle10 mm===20 mm=
Mobilité
Motorisation HL 120 TRHL 120 TRM====
Puissance220 kW
à 3000 tr/min
=====
Capacité11,87 L=====
Vitesses (Av / Ar)6/1=====
Puissance spécifique12,5 kW/t
(C=16,2)
11 kW/t
(E=14,3)
9,9 kW/t
(F2=12,7)
9,3 kW/t8,8 kW/t=
Vitesse maximale40 km/h=====
Réservoir470 l====680 l
Rayon d'action200 km (route)
130 (tout terrain)
====300 km (route)
180 (tout terrain)
Largeur des chenilles38 cm=40 cm===


Version d'usine

  •    PzKpfW IV Ausf. A (octobre 1937 : 35 exemplaires de 18 tonnes) : canon 7,5-cm KwK 37 L/24 ; deux mitrailleuses MG-34 ; l'avant de caisse forme une « avancée » pour le pilote ; tourelle au du chef de char vertical, à 2 battants pour la trappe du « bordführer » ; fentes simples pour la vision ; 1 trappe d'évacuation de chaque côté de la tourelle ; 2 trappes de caisse supérieure conducteur/radio ; moteur Maybach HL 108 TR de 250 CV (32,4 km/h sur route, 10 en tout-terrain).
  •    PzKpfW IV Ausf. B (avril 1938 : 45 exemplaires de 18,5 tonnes) : canon 7,5-cm KwK 37 L/24 ; une mitrailleuse en tourelle, pas de mitrailleuse en caisse ; tourelleau du chef de char à cinq épiscopes ; moteur Maybach HL 120 TR ou TRM de 300 CV.
  •    PzKpfW IV Ausf. C (septembre 1938 : 140 exemplaires de 18,5 tonnes) : Idem Ausf. « B » sauf détails mineurs ; le moteur HL 120 TR ayant des problèmes de fiabilité, il est remplacé par le HL 120 TRM à partir du 41e engin.
  •    PzKpfW IV Ausf. D (octobre 1939 : 202 exemplaires de 20 tonnes) : la mitrailleuse de caisse fait son retour, protégée par un blindage rectangulaire (ovale sur le « A »).
  •    PzKpfW IV Ausf. E (septembre 1939 : 223 exemplaires de 22 tonnes) : avant de caisse identique au Ausf. « A » : avancée pour le pilot ; apparition de la « Rommelkiste » (caisse de radio sur arrière tourelle) ; bloc de vision de type « Fahrersklappe 30 » pour le pilote.
  •    PzKpfW IV Ausf. F (avril 1941 : 462 exemplaires) : deux battants aux portes latérales de tourelle ; apparition de grilles d'aérations sur plage-moteur arrière. Plus de double trous de visions pour le pilote. Avant de caisse plat.
  •    PzKpfW IV Ausf. F2 (mars 1942 : 175 exemplaires + 25 « F » convertis) : idem « F1 » avec canon long de 43 calibres, à frein de bouche court (une seule ouverture de côté).
  •    PzKpfW IV Ausf. G (avril 1942 : 1687 exemplaires) : nouveau frein de bouche, plus long. Le « G » tardif supporte des « Schürtzens », et canon de 48 calibres.
  •    PzKpfW IV Ausf. H (avril 1944 : 3774 exemplaires) : coupole à un seul battant ; plus de fente de vision latérale pour le pilote ; barbotin avant à rayons évidés.
  •    PzKpfW IV Ausf. J (juin 1944 : 1758 exemplaires) : semblable à l'Ausf. « H », mais le pot-caisson d'échappement volumineux à l'arrière disparaît. Galets-porteurs réduits à trois dans les derniers modèles.
  •    Tauchpanzer IV : char submersible, 42 Ausf. « D », convertis en 1940, pour l'opération Seelöwe, toutes ouvertures étaient rendues étanches grâce à des joints en caoutchouc, l'échappement, lui, était muni de clapets anti-retour et d'un tuyau flexible de 18 mètres, tenu en surface par une bouée. La profondeur d'immersion maximale était de 15 mètres et la vitesse d'environ six kilomètres par heure. Quelques-uns furent utilisés par le 18e régiment de panzer, lors du franchissement du Bug en mai 1941, lors de l'opération Barbarossa.


Version modifiée pour des missions spécialisées
  •    Panzerbefehlswagen IV (PzBefWg IV) : char de commandement, 97 convertis à partir de Ausf. « H » en 1944, par le rajout d'une radio supplémentaire.
  •    Panzerbeobachtungwagen IV (PzBeogWg IV) : char d'observation, 96 convertis principalement à partir de Ausf. « J » en 1944 et 1945, équipé d'un périscope d'observation d'artillerie et de radios supplémentaires.
  •    Möbelwagen : canon de 37 mm antiaérien monté sur un châssis de PzKpfW IV.
  •    Wirbelwind : canon quadruple de 20 mm antiaérien monté sur un châssis de PzKpfW IV.
  •    Ostwind : canon de 37 mm antiaérien monté sur un châssis de PzKpfW IV, dans une tourelle à rotation complète.
  •    Kugelblitz deux canons de 30 mm antiaérien monté sur un châssis de PzKpfW IV, dans une tourelle à rotation complète et fermée.
  •    Jagdpanzer IV chasseur de chars armés d'un 7,5 cm L/48 puis d'un 7,5 cm L/70.
  •    Sturmpanzer IV (Brummbär) (mars 1943/avril 1945 : 306 exemplaires) : canon d'assaut armé avec un obusier d'infanterie SIG-33 de 150 mm.
  •    Munitionspanzerwagen IV : transport de munitions.
  •    Munitionsschlepper für Karlgerät : transport de munitions pour le mortier de 600 mm Karl, transportant trois obus et pourvu d'une grue de trois tonnes.
  •    Geschutzwagen III/IV : base pour des canons automoteurs constitué d'un châssis rallongé et d'une transmission de Pz III, utilisé pour le Hummel et le Nashorn.
  •    Hummel : obusier automoteur, de novembre 1942 à juillet 1944 : 166 exemplaires.
  •    Nashorn : chasseur de chars, armé d'un canon de 88 mm.
  •    Infanterie Sturmsteg : passerelle d'assaut télescopique pour l'infanterie sur châssis de Panzer IV, deux produites et utilisées lors de la bataille de France et l'opération Barbarossa.
  •    Brückenlegepanzer IV : transport de pont sur base Ausf. « C » et « D », 20 produits et utilisé pendant la campagne de France. Le pont avait une longueur de neuf mètres et une charge maximale de 28 tonnes, cependant le véhicule trop lourd pour sa suspension fut abandonné dès 1941.
  •    Land-Wasser-Schlepper / Panzerfähre : tracteur d'infanterie amphibie
  •    10,5 cm K18 auf Panzer Selbstfahrlafette IVa
  •    10,5 cm le.FH.18/1 (Sf) auf Geschützwagen IVb (SdKfz 165/1) : Projet de pièce d'artillerie autopropulsée sur châssis chenillé proposé par Krupp ; 10 exemplaires de présérie produits courant 1942. La caisse de Pzkw IV est modifiée (ses huit galets de roulement de 470 mm de diamètre sont remplacés par six galets de 520 mm) et reçoit une superstructure ouverte, accueillant un obusier 10,5 cm leichte Feldhaubitze 18/1 L/28, pouvant pivoter sur 70°. Les SdKfz 165/1 sont envoyés au combat au sein de l'Artillerie-Regiment 16 de la 16e Panzerdivision, et Krupp reçoit une commande de deux-cents Pz. sFL. IVb3, également désignés comme Heuschrecke 10, mais la Wespe, conversion du châssis obsolète du Panzer II, s'avérant efficace et peu onéreuse, la commande est finalement annulée.
  •    10,5 cm le.FH.18/1 L/28 auf Waffenträger GW IVb
  •    Bergepanzer : véhicule de dépannage, 36 convertis en 1944, tourelle retirée et remplacée par une grue.


Dernière édition par BJ=CROC le Mer 30 Nov - 11:43, édité 10 fois
avatar
CROC
Oberst
Oberst

Nombre de messages : 612
Age : 26
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 27/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Panzerkampfwagen V Panther

Message  CROC le Sam 26 Nov - 23:01

Panzerkampfwagen V Panther


Le Panzerkampfwagen V Panther est un char de combat utilisé par l'armée allemande de juillet 1943 lors de la bataille de Koursk, au 8 mai 1945.

Conçu pour contrer le char T-34 soviétique et remplacer les Panzerkampfwagen III et les Panzerkampfwagen IV, il servit en définitive à leurs côtés, jusqu'à la fin de la guerre, en trois versions principales : « D », « A », « G ».
A noter que la version A (parfois appelé Ausf A2) est sortie après la version D et apporte des résolutions mécanique dut au moteur.

Une dernière version « F » était prévue, avant le remplacement définitif du « Panther » par le char « E-50 ». Fut aussi étudié un « Panther 2 » avec canon et train de roulement du « Tiger II », sans que cela n'aille plus loin que la planche à dessin.

Données techniques sur les différentes versions du Panzer V Panther
Version D
Version A
Version G
Caractéristiques générales
Années de productionde Janvier à Septembre 1943de Aout 1943 à Juin 1944de Mars 1944 à Avril 1945
ConstructeurM.N.H., Henschel & Sohn, Daimler-Benz, MANM.N.H., Daimler-Benz, MAN, DemagM.N.H., Daimler-Benz, MAN
Nombre construit84221922953
Numéro de chassis151000–160000, 210255–211000210001–210254, 211001–214000120301– ?, 124301– ?, 214001– ?
Equipage5 (chef de char, pilote, radio-mitrailleur, tireur et chargeur)==
Masse au combat43 t45,5 t44,8 t
Masse de la tourelle7,5 t7,57 t7,5 t
Longueur8,86 m==
Largeur3,43 m==
Hauteur3,1 m2,95 m3,1 m
Largeur entre chenilles2,61 m==
Largeur des chenilles66 cm==
Longueur de contact des chenilles3,92 m==
Armement
Armement primaire7,5cm  KwK 42 L/70==
Armement secondaire2× 7,92mm MG34==
Quantité de munitionKwK: 79 obus
MG: 4200 cartouches
KwK: =
MG: =
KwK: 82
MG: =
longueur du canon (KwK)L/70==
Hauteur de tir226 cm==
longueur du tube198 cm==
Blindage
Masque de canon (vouté)100 mm==
Avant tourelle (inclinée 78°)80 mm110 mm100 mm (inclinée à 80°)
Parois latérales de tourelle (65°)45 mm==
Arrière tourelle (62°)45 mm==
Dessus de tourelle (2 bis 7°)15 mm=30 mm
Plaque inférieure avant de caisse (35°)60 mm=50 mm
Plaque supérieure avant de caisse  (35°)80 mm==
Parois latérales (partie basse 90°, partie haute 50°)40 mm=partie basse =,
partie haute 50 mm (inclinée à 60°)
Plaque arrière (60°)40 mm==
Plancher de caisse (0°)20+13 mm==
Mobilité
MoteurMaybach HL 210 P45Maybach HL 230 P30
Cylindré23 l
Puissancemaximum 700 cv à 3000 tr/min,
Puissance continue 600 cv à 2500 tr/min
Puissance spécifique16,3 cv/t15,4 cv/t15,6 cv/t
Vitesse max sur route55 km/h (46 km/h en Puissance continue)
Vitesse max en tout terrain24 km/h
Réservoir730 Litre
Autonomie169 km (Route),
85 km (tout terrain)
=177 km (Route),
89 km (tout terrain)
Garde au sol56 cm==
Capacité d'escalade91 cm==
Inclinaison d'escalade
jusqu'à 35°==
Profondeur d'eau franchissable170 cm==
largeur de fossé franchissable191 cm==



Version d'usine

  • Ausf A (parfois appelé Ausf A1) : présérie de 20 exemplaires, produite en novembre 1942
  • Ausf D : 850 exemplaires entre janvier et septembre 1943 ; moteur Maybach HL 210 P45 de 650 CV ; tourelleau du chef de char à bords verticaux à six fentes de vision à épiscopes ; pots fumigènes sur les côtés de la tourelle (système cependant supprimé dès juillet 42); trappe circulaire destinée à l'évacuation des douilles face gauche de la tourelle + trois tapes de tir pour pistolet sur trois faces de la tourelle, qui seront supprimées sur les « A » et « G » ; deux phares ; deux mitrailleuses MG 34.
  • Ausf A (parfois appelé Ausf A2) : 2 200 exemplaires d'août 1943 à juin 1944 ; moteur Maybach HL 230 P30 de 700 CV, qui résout une partie des problèmes mécaniques du moteur utilisé sur le « D » ; tourelleau en forme de goutte d'eau; en novembre 43, le viseur binoculaire placé sur la gauche du mantelet de canon est remplacé par un viseur monoculaire; 1 seul phare; 2 mitrailleuses MG 34.
  • Ausf G : 2 950 exemplaires à partir de mars 1944. Simplification de production : plaque d'un seul tenant sur les flancs — on ne trouve plus le décroché vertical à l'arrière; la plaque frontale perd le bloc de vision du conducteur, remplacé par un périscope sur le toit du poste de pilotage ; les Schurzen sont fixées sur une lame d'acier qui court le long des flancs ; le phare est descendu sur le garde boue ; le pot d'échappement de gauche n'a plus qu'un seul tuyau; la plage arrière est redessinée. Production tardive : déflecteur de coups au bas de la face avant de la tourelle, pour éliminer le piège qui faisait dévier les obus ennemis vers le toit de la superstructure. Sur une vingtaine d'engins de fin de production, les galets de roulement à bandage de caoutchouc sont remplacés par des galets « tout acier ».
  • Panther ausf F : projet d'amélioration — en attendant la série des chars « E » et du « E-50 » en particulier — caractérisé par l'adoption d'une tourelle de type Schmalturm ou « petite tourelle » équipée d'un télémètre stéréoscopique et du système de visée infrarouge Sperber. Le canon étant un 7,5 cm KwK 44/1 L/70 possédant les mêmes caractéristiques balistiques que le KwK 42 L/70, mais le frein de recul est situé sous la culasse, et il ne possède pas de frein de bouche malgré une augmentation de la force de recul de 12 à 18 tonnes. Le blindage du châssis frontal supérieur reste à 80 mm ; blindage frontal inférieur : 50 mm ; le blindage tourelle frontal passe à 120 mm. Blindage tourelle latéral : 60 mm ; blindage latéral châssis : 50 mm ; blindage arrière châssis : 40 mm. Poids estimé du char : 46,5 tonnes. Un prototype de tourelle Schmalturm fut monté sur le châssis d'un Panther ausf G. La production du char de type « F » complet aurait débuté en juin 1945.
  • Panther II projet de créer un char intermédiaire entre le « Panther » et le « Tiger II ». En 1945, un seul fut construit par la société MAN.


Version modifiée pour des missions spécialisées

  • Panther/ M10 : Lors de la Bataille des Ardennes ou opération Wacht am Rhein, L'Obersturmbannführer Otto Skorzeny mena l'opération Greif qui était une mission d'infiltration sous uniforme ennemi. N'ayant capturé qu'un seul char Sherman, il dut se résoudre à camoufler quatre Panthers en M10 Wolverine Américains. Cette modification consistait en un ajout de plaques changeant l'apparence de la tourelle, du bouclier de canon et de l'arrière du char, sur la face avant, l'ouverture de la MG-34 fut remplacé par une trappe. Ces chars ont été repeints et ornés de l'étoile et des couleurs de l'armée américaine, 4 unités converties à l'hiver 1944.
  • Befehlspanzer Panther (Pz Bef Wg) : véhicule commandement avec radios supplémentaires, 329 convertis entre mai 1943 et février 1945.
  • Beobachtungspanzer Panther (Pz Beob Wg) : véhicule d'observation d'artillerie, 41 convertis en 1944 et 1945, canon factice en bois.
  • Bergepanther : véhicule dépannage, 347 produits de 1943 à 1945.
  • Jagdpanther V chasseur de char dérivé.




Panther/ M10


Dernière édition par BJ=CROC le Lun 5 Déc - 13:05, édité 10 fois
avatar
CROC
Oberst
Oberst

Nombre de messages : 612
Age : 26
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 27/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Panzerkampfwagen VI Tiger (ou Tigre I).

Message  CROC le Sam 26 Nov - 23:01

Panzerkampfwagen VI Tiger (ou Tigre I).


Le Tiger I (Tigre I), diminutif de Panzerkampfwagen VI Tiger Ausführung E est un char d'assaut lourd allemand en service de 1942 à 1945.
Il est l'un des chars les plus connus de la Seconde Guerre mondiale, bien qu'il n'ait été que peu produit par rapport au T-34 soviétique ou au Sherman américain.

Ce sont ses dimensions, ses lignes très carrées, sa résistance au combat, sa puissance ainsi que les équipages expérimentés l'ayant mené au feu qui ont marqué les esprits, notamment du fait de la propagande allemande.

Il convient cependant de ne pas le confondre avec la série de chars à laquelle il appartient, le nom de "Tigre" est donné à l'ensemble des Panzer. VI.
Le Panzerkampfwagen VI Tiger II (ou Königstiger) n'est qu'une version du char Tigre, certes très différente des précédentes.




Données techniques sur le Panzerkampfwagen VI Tiger
Caractéristiques générales
ClassificationChar lourd
Désignation des Prototype / Sd. Kfz. Nr.VK 4501 (H)   /   181
Constructeur ChefDr.-Ing. Erwin Aders (Henschel & Sohn, Kassel)
Masse au combat57 Tonnes
Longueur totale avec canon / sans canon8,45 m / 6,31 m
Largeur3,54 m
Hauteur3 m  (plus tard avec la Panther-Kuppel = 2,88 m)
Armement
Armement primaire8,8-cm-KwK 36
Armement secondaire2 × MG34
Capacité de tirKwK: 92 obus
MG: 5850 cartouches
(39 chargeur chacune de 150 cartouches)
longueur du canon (KwK)4,93 m
poids du canon (KwK)1,35 t
Durée de vie du canon6000 tir
Prix (KwK)22.000 RM (Reich Mark)
Blindage (épaisseur/inclinaison)
Avant véhicule100 mm / 81°
Côtés véhicule (d'usine)80 mm / 90°
Côtés véhicule inférieur (châssis)60 mm / 90°
Arrière véhicule80 mm / 90°
Dessous véhicule25 mm
Avant tourelle100 mm / 80°  (Blende 110 mm)
Côtés tourelle80 mm / 90°
Arrière tourelle80 mm / 90°
Dessus de tourelle25 mm
Mobilité
MoteurMaybach HL 230 P 45
diamètre × course des cylindres130 × 145 mm
Cylindrés23 l
Puissance700 cv à 3000 tr/min
(Puissance continue: 650 cv à 2800 tr/min)
Rapport poids / puissance12,3 PS/t
Vitesse max : sur route / tout terrain40 / 20 km/h
Réservoir540 l
Autonomie : sur route / tout terrain100 km / 60 km
(autre information : 195 km / 110 km)
Largeur des chenilles72 cm
Pression au sol1,03 kg / cm²
Garde au sol47 cm
Pente franchissablejusqu'à 35°
Profondeur d'eau franchissable1,60 m
largeur de fossé franchissable2,50 m


Dernière édition par BJ=CROC le Lun 5 Déc - 13:18, édité 5 fois
avatar
CROC
Oberst
Oberst

Nombre de messages : 612
Age : 26
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 27/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Panzerkampfwagen VI Königstiger (ou Tigre II ou Tigre Royal).

Message  CROC le Sam 26 Nov - 23:02

Panzerkampfwagen VI Königstiger (ou Tigre II ou Tigre Royal).


Le Panzerkampfwagen VI Königstiger, ou Tiger II, surnommé le Königstiger (Tigre royal), est un char d'assaut allemand. Produit à 50 exemplaires pour le modèle à tourelle « Porsche » et à 439 exemplaires pour le modèle à tourelle « Henschel », ce char était pourvu d'un important blindage ainsi que d'un puissant canon, lui donnant la possibilité de mettre hors de combat tous les chars alliés en service lors des deux dernières années du conflit.

Cependant, il accusait en ordre de combat une masse de 70 tonnes tout en étant équipé du même moteur que le char Panther qui lui ne pesait que 45 tonnes, son rapport poids-puissance était donc moindre : il était lent et peu mobile, ne pouvait passer tous les ponts, était extrêmement gourmand en carburant (60L/100km en route et 90L/100km en terrain), et devait changer de chenilles avant et après tout transport par rail.


Version tourelle PorcheVersion tourelle Henshel



Données techniques sur le Panzerkampfwagen VI Tiger II
Caractéristiques générales
Masse au combat69,7 t (tourelle Henschel)
68,5 t (tourelle Porsche)
Masse du châssis27,7 t
Masse tourelle Henschel13,5 t (sans canon 8 t)
Pression de sol0,78 kg/cm²
longueur totale : avec canon / sans canon10,28 m / 7,38 m
Longueur (avec canon)2,90 m
Largeur (avec chenilles de combat)3,75 m
Hauteur3,09 m
Garde au sol50 cm
Largeur des chenilles de combat80 cm (poids: 2,8–3,5 t)
Largeur des chenilles de transport66 cm (poids: 1,5 t)
Armement
Armement primaire8,8-cm-KwK 43 L/71
Poids du canon1,6 t
Longueur du canon avec le frein d'embouchure6,60 m (sans: 6,28 m)
Incidence de tir−8° jusqu'à +15°
Azimut de tir9350 m avec 15° d'inclinaison
Objectif de tirTZF 9b 1 (Porsche TZF 9 d)
Armement secondaire1 × 7,92mm MG 34 dans le nez
1 × 7,92 mm MG 34 en tourelle coaxiale
1 × 14.5mm Fla-MG sur le toit de la tour
Mobilité
MoteurMaybach HL 230 P 30
Cylindré23 l
diamètre × course des cylindres130 x 145 mm
Puissance maximal700 cv (515 kW) à 3000 tr/min
Rapport poids / puissance10 cv/t
Vitesse max sur route38 km/h
Vitesse max en tout terrain17 km/h
Réservoir860 l
Autonomie sur route / tout terrain170 km / 120 km
Boîte de vitessesboîte de vitesses Maybach-Olvar semi-automatique
avec 8 en avant et 4 marches arrière
DirectionZweiradien-Überlagerungslenkgetriebe
Rayon de braquage minimal
2,08 m
SuspensionTorsionsstäbe
Capacité d'escalade85 cm
Pente franchissablejusqu'à 35°
Profondeur d'eau franchissable160 cm
largeur de fossé franchissable250 cm
Blindage
Châssis / Conducteur 40°150 mm
Avant véhicule 40°100 mm
Côtés véhicule 90°80 mm
Arrière véhicule 60°80 mm
Dessus véhicule40 mm
Dessous véhicule40 mm
Bouclier de la tourelle80 mm
Avant tourelle 80°185 mm
Côtés tourelle 69°80 mm
Arrière tourelle 70°80 mm
Dessus de tourelle 12°44 mm

il était aussi extrêmement couteux à fabriquer.



Dernière édition par BJ=CROC le Lun 5 Déc - 13:19, édité 5 fois
avatar
CROC
Oberst
Oberst

Nombre de messages : 612
Age : 26
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 27/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Panzerkampfwagen VIII Maus

Message  CROC le Sam 26 Nov - 23:03

Panzerkampfwagen VIII Maus


Le Maus (« souris » en allemand) est le char le plus lourd jamais développé jusqu'au stade de prototype, état où il est resté.
Le projet mené par Ferdinand Porsche est présenté à Hitler en juin 1942. Le premier prototype fut prêt en 1943 sous le nom de « Mammut » puis devint finalement « Maus » en février 1943, avant que le projet soit abandonné.
L'équipage était constitué de 6 hommes : un conducteur et un opérateur radio prenant place dans la caisse et le chef de char, le canonnier ainsi que les deux chargeurs situés dans la tourelle.




Caractéristiques de service
TypePrototype de Char super-lourd
Service1944 à 1945
Utilisateurs Reich allemand
ConflitsSeconde Guerre mondiale
Production
ConcepteurFerdinand Porsche
Année de conceptionMars 1942 - juillet 1944
ConstructeurAlkett Gmbh (assemblage)
Krupp AG (châssis, tourelle et canons)
ProductionMaus v1 : d'octobre 1943 à 24 décembre 1943
Maus v2 : de mars 1944 à septembre 1944
Unités produites2 prototypes + 9 châssis
VariantesMaus v1
Maus v2
Caractéristiques générales
Équipage6 (Chef de char, pilote, tireur, 2 pourvoyeurs et radio-mitrailleur)
Longueur10,02 m
Largeur3,70 m
Hauteur3,66 m
Garde au sol50 cm
Masse au combat188 tonnes
Blindage (épaisseur/inclinaison)
TypeFonte d'acier, laminés, durcie en surface
Frontal (caisse)200–220 mm / 35 °
Latéral (caisse)185 mm / 0 °
Arrière (caisse)185 mm / 0 °
Dessus (caisse)55–105 mm / 9 °
Plancher (caisse)50–105 mm
Frontal (tourelle)210–250 mm / 0–55 °
Latéral (tourelle)220 mm / 30 °
Arrière (tourelle)200 mm / 15 °
Haut (tourelle)65 mm
Armement
Armement principal1 canon 12,8-cm KwK 44 L/55 (55 à 68 obus)
Armement secondaire1 canon 7,5-cm KwK 44 L/36.5 (coaxial) (200 obus)
1 mitrailleuse MG 34 de 7,92 mm (1 000 cartouches)
Mobilité
MoteurMaus v1 : Moteur v12 Daimler-Benz MB509 (essence)
Maus v2 : Moteur v12 Daimler-Benz MB 517 (diesel)
PuissanceMaus v1 : 1 080 ch
Maus v2 :1 250 ch (895 kW)
Pression au sol1,6 kg/cm²
Vitesse sur route20 km/h
Vitesse tout terrain10 km/h
Puissance massique5,7 ch/tonne
6,6 ch/tonne
Réservoir2 700 L (réservoir interne)
+ 1 500 L (réservoir externe)
Consommation16,5–42 L/km
Autonomie185 km
Autonomie tout terrain62 km


Dernière édition par BJ=CROC le Lun 5 Déc - 13:33, édité 7 fois
avatar
CROC
Oberst
Oberst

Nombre de messages : 612
Age : 26
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 27/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Panzerkampfwagen Spécial

Message  CROC le Sam 26 Nov - 23:04

Sturmgeschutz, les Canons d'assaut

Le Sturmgeschütz trouve son origine dans un projet initialement présenté par le colonel Erich von Manstein au général Beck en 1935, dans lequel il suggérait que la Sturmartillerie (artillerie d’assaut) devrait être utilisée dans un rôle de soutien feu direct pour les divisions d’infanterie. Le 15 juin 1936, Daimler-Benz AG reçut l’ordre de développer un véhicule blindé de soutien d’infanterie capable de supporter le montage d’une pièce d’artillerie de 75 mm. Le canon devait avoir un déplacement latéral de 25 degrés au minimum et être monté dans une superstructure fournissant une protection (y compris sur le dessus) à l’équipage. La hauteur ne devait pas excéder la taille moyenne d’un homme.

Sturmgeschütz III

Comme le StuG III était destiné à remplir un rôle de soutien rapproché de l’infanterie, les premiers modèles furent pourvus du canon à basse vitesse StuK 37 L/24 de 75 mm qui tirait des obus explosifs. Après que les Allemands eurent été confrontés au char soviétique T-34, les StuG III furent armés du canon à haute vitesse StuK 40 L/43 de 75 mm (printemps 1942) ou anti-char L/48 de 75 mm (automne 1942). Les modèles suivants du StuG III disposèrent d’une mitrailleuse MG34 de 7,92 mm montée sur la coque pour une protection accrue contre l’infanterie.



StuG III, Ausf. AStuG III, Ausf. G

Sturmgeschütz IV 

En raison d’une demande croissante de canons d’assaut, le StuG IV fut créé au départ de la combinaison d’une superstructure légèrement modifiée d’un Sturmgeschütz III et d’un châssis de Panzerkampfwagen IV. À partir de décembre 1943, environ 1 100 exemplaires furent construits par Krupp. Comme Krupp n’était pas impliqué dans la construction des Panzerkampfwagen III, la société utilisa la coque du Panzer IV.

Le StuG IV se fit une réputation de chasseur de chars très efficace, particulièrement sur le front de l’Est. Il disposait d’un équipage de quatre hommes et fut essentiellement affecté aux divisions d’infanterie.





Jagdpanzer, les chasseurs de char

La destination principale des chasseurs de chars est la lutte antichar. Pour accomplir efficacement sa mission, le chasseur de chars dispose des qualités nécessaires pour lutter contre un char d'assaut : mobilité, puissance de feu, protection blindée.
Leur emploi principal contre d'autres unités blindées ne doit pas masquer le fait qu'il leur a été confié toutes sortes de missions lors des combats : réduire l'infanterie, détruire les fortifications ennemies. Néanmoins, l'absence quasi systématique de tourelle — on parle d'armement en casemate — en fait des unités moins polyvalentes que les chars d'assaut.

Panzerjäger I

Le Panzerjäger I (chasseur de chars en allemand) fut le premier des chasseurs de chars conçus par l’Allemagne au cours de la Seconde Guerre mondiale. Il a été conçu en 1940 sur un châssis converti de Panzerkampfwagen I Ausf. B et était armé du canon antichar Skoda 4,7 cm PaK L/43. Le Panzerjäger s’avéra être une solution peu coûteuse et relativement efficace pour contrer les chars soviétiques et permit de prolonger l’utilisation des chars Panzer I devenus désuets.

Jagdpanzer IV 

Le Jagdpanzer IV,  était un chasseur de chars allemand basé sur le châssis du Panzerkampfwagen IV qui fut construit en trois versions principales au cours de la Seconde Guerre mondiale. Il fut développé en remplacement du StuG III.



  • Jagdpanzer IV équipé du 75 mm PaK 39/L48, désignation officielle Sturmgeschütz neuer Art mit 7,5 cm PaK L/48 au Fahrgestell PzKpfw IV. Environ 780 exemplaires produits en 1944.
  • Jagdpanzer IV/70 (V) (Sd.Kfz. 162/1) était l’une des deux versions équipées du PaK 42 L/70. Il en fut construit environ 940 en 1944 et 1945. Le (V) désigne le constructeur, Vomag.
  • Jagdpanzer IV/70 (A) (Sd.Kfz. 162/1) était l’autre version équipée du canon PaK 42 L/70. Il différait de la précédente en ce que la superstructure était montée directement sur le châssis du Panzer IV et qu’il ne présentait donc pas le nez fortement incliné des autres versions. Il n’en fut construit que 278 exemplaires entre 1944 et 1945. Le (A) désigne le constructeur, Alkett.


Jagdpanzer V

Le Jagdpanzer V ou Jagdpanther  était un chasseur de chars basé sur le châssis du char Panzer V Panther.
392 Jagdpanther furent construits en 1944 et 1945. Ils étaient attribués aux bataillons de chars lourds et servirent essentiellement sur le front de l'Est. Néanmoins, un nombre significatif d’exemplaires furent concentrés à l’Ouest pour les besoins de l’offensive de décembre 1944 en Ardenne. Les Alliés furent confrontés au Jagdpanther pour la première fois à la fin de la bataille de Normandie.

Jagdpanzer VI 

Le Jagdpanzer VI, aussi appelé Jagdtiger ou Panzerjäger Tiger Ausf. B, est un chasseur de chars basé sur le char lourd Tigre II.
Constatant l'efficacité des Panzer automoteurs antichars (ou Jagdpanzer), notamment des StuG III, le Heereswaffenprüfamt décide de lancer une étude sur un chasseur de chars plus lourd pour contrer les nouveaux monstres soviétiques. À part le Panzer VI Ausf. E Tiger I et le Panzer V Panther, les allemands ont besoin d'un véritable chasseur de char, puissant et invulnérable. Le lancement est ordonné le 18 mai 1942, ce chasseur de chars devant être armé d'un canon supérieur à ceux employés par les Allemands jusqu'alors et assez puissant pour rivaliser avec les SU-152 et les JS-2 (IS-2 en russe). Les bureaux d'étude planchent immédiatement à partir de deux châssis disponibles : celui du Panther et celui du Konigstiger. Le projet sur châssis Panther est rapidement abandonné, car celui-ci n'est pas assez robuste pour accepter le surpoids dû à un canon de ce calibre. Le châssis du Tigre II est donc choisi.
Avec un total de 88 engins construits de février 1944 à mai 1945, on peut noter 2 versions de canons.

  •    84 exemplaires armés du canon de 128 mm ;
  •    4 exemplaires armés du canon de 88 mm ;


Jagdpanzer Elefant

Le Jagdpanzer Elefant est un Schwerer Panzerjäger (chasseur de chars lourd en allemand). Construit en petit nombre à partir de 1943 en se basant sur des châssis de prototype des chars lourds, celui-ci reçut tout d'abord le surnom de Ferdinand en référence à son concepteur Ferdinand Porsche. En 1944, à la suite de modifications apportées sur les véhicules existants, ceux-ci furent alors désignés Elefant.
La désignation officielle allemande était 8,8 cm PaK 43/2 Sfl L / 71 Panzerjäger Tiger (P) ou Panzerjäger Tiger (P) en version courte.

L'Elefant, contrairement à une idée reçue, n'a pas été décimé à la bataille de Koursk. Il restera d'ailleurs en service jusqu'à la bataille finale à Berlin. Un ingénieur de Porsche déplacé à Koursk constatera après examens et enquête que 3 Ferdinand seulement eurent leurs blindages percés par des obus perforants : les autres succombèrent à des avaries diverses et à des coups portés dans les trains de roulement et la partie moteur, et ne purent être remorqués pour être dépannés.

Jagdpanzer 38(t)

Le Jagdpanzer 38(t), officiellement 7,5 cm PaK 39 L/48 auf Panzerjäger 38(t) (Sd.Kfz. 138/2) connu aussi sous la désignation de Hetzer (que l'on peut traduire approximativement par Traqueur ou Trappeur en allemand) est un chasseur de chars construit sur la base du châssis du Panzer 38(t) tchèque.
Cependant, le nom de Hetzer n’a jamais été un nom officiel, comme les noms d’animaux utilisés sur d’autres chars mais est devenu populaire après-guerre.
Le Jagdpanzer 38(t) est conçu pour obtenir un meilleur rapport qualité-prix que les ambitieux programmes des Jagdpanther et Jagdtiger de la même période. Basé sur un châssis existant et fiable, il évite ainsi les problèmes mécaniques inhérents aux blindés plus lourds.




Selbstfahrlafette, les Canons automoteurs

Un canon automoteur, ou automoteur d'artillerie, est un véhicule qui donne de la mobilité à l’artillerie. Doté d’une grande mobilité grâce à ses chenilles, il peut accueillir un obusier, un canon, un mortier ou encore un lance-missile/roquette. Les automoteurs sont souvent utilisés pour des séries de tirs indirects de soutien sur le champ de bataille.

Wespe

Le SdKfz 124 Wespe (en allemand : guêpe) est un canon automoteur allemand basé sur le châssis du char Panzer II. La conception du Wespe fut simple et rapide. Il s'agit simplement de prendre un Panzer II, lui ôter sa tourelle, déplacer le bloc moteur à l'avant, et rapporter l'obusier de 105mm auquel on a ajouté un bouclier de blindage, sur l'avant et sur les côtés.
Le Wespe est engagé pour la première fois au printemps 1943 sur le front de l'Est et se montre si efficace que Hitler ordonne de réserver tout le stock de Panzer II uniquement pour le Wespe, abandonnant d’autres productions comme le Marder II. Le Wespe équipe également les deux divisions de l'Afrikakorps

Hummel

Le Hummel (bourdon en allemand) était un canon automoteur utilisé par la Wehrmacht de la fin 1942 jusqu’à la fin de la guerre.
Né de la combinaison des éléments des Panzer III (système de conduite et de direction) et du Panzer IV (suspension et moteur), il était armé d’un canon de 150 mm, le 15-cm sFH 18 L/30, pouvant tirer des projectiles de 43,5 kg à une distance de 13 325 m.

Le véhicule de base ne pouvant emporter qu’une quantité limitée de munitions, un véhicule d'accompagnement, le Munitionsträger Hummel (transporteur de munitions Hummel) fut développé en février 1943. Fondamentalement, il s’agissait d’un Hummel standard dépourvu d’obusier (une plaque de blindage de 10 mm recouvrant l’affût du canon) et comportant des logements pour stocker les trente-quatre munitions. En cas de nécessité, il était toujours possible d’y adapter l’obusier de 150 mm d’un Hummel standard ; ceci pouvait même être fait sur le terrain.

Marder I

Le Marder I fut développé en mai 1942 et portait le canon antichar 75 mm PaK 40 sur un châssis Lorraine. La superstructure originale destinée au logement de l’équipage en avait été ôtée et le canon était placé sur le châssis. Autour du canon, on construisit un nouveau compartiment dépourvu de toit ne procurant aucune protection contre les armes de petit calibre.

Entre juillet et août 1942, 170 Marder I furent construits sur le châssis Lorraine. Plusieurs autres types de chars français ou polonais furent également convertis en Marder I, notamment les Hotchkiss H-9 et FCM 36, bien qu’ils n’aient été convertis qu’à peu d’exemplaires.

Marder II

Le Marder II est un canon automoteur allemand construit à partir du châssis du char Panzerkampfwagen II Ausf A, B, C et F, armé d'un canon antichar allemand PaK 40 de 75 mm, ou d'un canon soviétique (capturé) F-22 modèle 1936 de 76,2 mm

Marder III

Le Marder III est un canon automoteur allemand construit sur le châssis du Panzer 38(t). Il fut en production de 1942 à 1944 et servit sur tous les fronts jusqu’à la fin de la guerre.
Comme le canon d’artillerie soviétique de 76,2 mm était disponible en grandes quantités en raison des prises sur l’ennemi, on décida de l’adapter au Panzer 38(t). Le canon lui-même avait été recalibré de façon à pouvoir utiliser les munitions standard allemandes de 75 mm, dont 30 unités pouvaient être emportées. Outre le canon, le Marder III emportait une mitrailleuse de 7,92 mm montée sur la coque.
il exista 2 sous variantes :

  • Marder III Ausf. H : Cette variante du Marder III portait le canon antichar allemand standard de 75 mm PaK 40 sur le châssis du Panzer 38(t) Ausf. H.
  • Marder III Ausf. M : La dernière version du Marder III était basée sur le Panzer 38(t) Ausf. M, armé comme la précédente du canon antichar PaK 40 de 75 mm. Dans cette variante, le compartiment du canon et les postes de combat étaient logés à l’arrière du châssis. Contrairement aux deux autres versions, ce compartiment était fermé sur l’arrière, bien qu’il ne disposât pas de toit.


Nashorn, ou Hornisse

Le Nashorn (littéralement Rhinocéros), codifié Sd.Kfz. 164, désigné initialement sous le nom de Hornisse (frelon en allemand) fut développé en tant que solution intermédiaire en 1942 et était armé du puissant canon anti-char de 88 mm. Bien que légèrement blindé et présentant une silhouette élevée, il resta en service jusqu’à la fin de la guerre et démontra qu’il était un assez bon chasseur de chars.
Le canon du Nashorn était un des canons anti-chars les plus efficaces à avoir été déployés au cours de la guerre. Son obus souscalibré pourvu d'un cœur au carbure de tungstène, Pzgr. 40/43, était capable de pénétrer 190 mm de blindage d’acier à un angle de 30 ° à une distance d’impact de 1 000 m. Les qualités exceptionnelles du canon permettaient au Nashorn d’engager les chars ennemis alors qu’il se trouvait hors de leur portée.
Le Hornisse/Nashorn fit ses débuts au cours de la bataille de Koursk, où il s’illustra. Sa capacité à engager l’ennemi de loin annulait les désavantages résultant de son faible blindage et de sa haute silhouette et démontra que son canon convenait aux paysages ouverts et plats qui couvraient une grande partie de la Russie.


Dernière édition par BJ=CROC le Mer 1 Fév - 12:54, édité 4 fois
avatar
CROC
Oberst
Oberst

Nombre de messages : 612
Age : 26
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 27/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Panzerkampfwagen Spécial partie 2

Message  CROC le Lun 12 Déc - 7:15

Les Flakpanzer, les chars DCA

Face à la menace croissante de l’aviation alliée (notamment le mitraillage au sol), les Allemands cherchent à développer des chars antiaériens offrant une protection aux troupes de combat. Les chars DCA ont prouvé leurs utilité en défendant des zones stratégique ou des bases avancée, leurs mobilités est un point tactique non négligeable

Flakpanzer.I

Le flakpanzer I (Sd.Kfz.101) est un  Panzerkampfwagen I dont la tourelle a été remplacée par un 2cm Flak 38. Le dernier engin sera détruit lors de la bataille de Stalingrad.

Flakpanzer 140 

Le Flakpanzer 38(t) (ou SdKfz 140) est un char antiaérien allemand développé sur la base du Panzerkampfwagen 38(t) tchèque
Ils furent livrés à partir de novembre 1943. Le système était essentiellement un châssis de Panzerkampfwagen 38(t) Ausf. M équipé d’un canon de 20 mm Flak 38 sur la partie arrière.
En position de route, le canon était protégé par des plaques de blindage mobiles montées de part et d'autre du compartiment de combat. Un total de 141 véhicules de ce type furent fabriqués entre 1943 et 1944.

Même s’il fut le deuxième système antiaérien basé sur un char à être construit par les Allemands, il n’obtint pas de très bons résultats. Le canon Flak 38 n’était pas suffisamment puissant pour menacer les avions ennemis, et l’installation d’un armement plus puissant était impossible en raison de la taille du compartiment de combat.

85 Flakpanzer 38(t) étaient encore en service à la fin de la guerre.



Flakpanzer IV

Le Flakpanzer IV est un char antiaérien allemand de la Seconde Guerre mondiale, qui était utilisé pour protéger les unités blindées. Il a été décliné en quatre versions, Möbelwagen, Wirbelwind, Ostwind et Kugelblitz

Flakpanzer IV Möbelwagen 

Le premier des Flakpanzer IV, le Möbelwagen (camion de déménagement) était un simple châssis de PzKfw IV (Ausf H ou J transformé) sur lequel a été monté un canon Flak 43 de 37 mm en remplacement du 20 mm quadruple Flakvierling monté sur le prototype et dont la puissance d'arrêt avait été jugée insuffisante pour abattre les chasseurs bombardiers bien protégés utilisés aussi bien par les Soviétiques, comme le Sturmovik que par les Américains. Ce sont les quatre volets blindés rabattables pour le tir sur cible terrestre qui assuraient sa protection qui lui ont valu son surnom de camion de déménagement.
Son équipage comportait sept hommes et 416 obus étaient transportés.
Il a été produit à environ 240 exemplaires en 1944, les premiers envoyés directement en Normandie à la mi-juin 1944.

Flakpanzer IV Wirbelwind 

Le manque de protection du Möbelwagen a conduit à la mise en service d'un modèle plus abouti, le Flakpanzer IV Wirbelwind (tourbillon), produit à 140 exemplaires.
Il accueillait dans une tourelle ouverte à 9 côtés un 20 mm quadruple Flakvierling doté de 3200 coups permettant 4 min de feu continu.
La rotation de la tourelle était cependant lente ce qui était peu idéal pour le combat contre des avions à basse altitude, mais ne posait pas de problèmes pour l'appui-feu contre des cibles terrestres rôle dans lequel le char se montra d'une grande efficacité.

Flakpanzer IV Ostwind  

Un troisième modèle, le Flakpanzer IV Ostwind (vent d'est) produit à 40 exemplaires a été mis en service.
Il utilisait un Flak 43 approvisionné à 4216 coups dans une tourelle à 6 côtés un peu mieux protégée (25 mm de blindage).
Les 37 mm du calibre de son canon en ont fait un engin nettement plus efficace.

Flakpanzer IV Kugelblitz

Les trois modèles précédents n'étaient considérés que comme des modèles de transition avant la mise en service du Flakpanzer IV Kugelblitz (boule de foudre) armé de deux canons d'avions de 30 mm. Une tourelle fermée à rotation rapide (360° en 25 secondes) et une cadence de 900 coups/min seulement limitée par un approvisionnement à 1200 coups en auraient fait une arme redoutable si les alliés n'avaient conquis la Ruhr en 1945 après que seuls 5 exemplaires aient été produits.





Char à missions spéciales

Tauchpanzer et L.W.S 

Les Tauchpanzer (Char plongeur) sont des variantes des panzers classiques pouvant être immergé pour le franchissement des rivières.

Bergepanzer 

Les Bergepanzer (chars de secours) sont des chars de dépannage, ayant une traction suffisante pour remorquer des éléments lourds comme des chars en panne.

Munitionsschlepper 

Durant les tests du prototype Gerät 040 (Mortier de 600mm), les plans pour un transporteur de munitions chenillé fut mis au point.
Le munitionsschlepper (Tracteur de munition) fut construit avec le châssis du Panzer Iv ausf D comme base d'essais en 1939.
Un compartiment pour quatre obus de 60cm fut monté au dessus du compartiment moteur. un crique qui sera en mesure de soulever ces projectiles sera ajouté à l'avant droit du véhicule.
En 1941, 13 Panzer IV ausf  D, E, et F furent convertis en plus d'un nombre d'engins reconditionnés.
Il y eut deux Munitionsschlepper d'assignés aux six Gerät 040 numéroté I à VI  et un pour le Gerat expérimental numéro VII.

Panzerbeobachtung

Le Panzerbeobachtung est un char d'observation, ressemblant au autres chars seul sa mission, d'aide aux tirs d'artilleries, changeait des autres chars

Flammpanzer 

Avec le souvenir des combats de rues de Stalingrad à l'esprit, une centaine de Panzer III modèle M furent reconvertis en char lance-flammes. Le canon était remplacé par la nouvelle arme et l'équipage tombait à trois. De plus le blindage frontal était renforcé.

Ils furent engagés à Koursk, mais la conversion ne fut pas un succès. La plupart des véhicules furent reconvertis par la suite en chars standards ou en véhicule de dépannage.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Benvenguda al Pays - La légende de l'avion vert
avatar
CROC
Oberst
Oberst

Nombre de messages : 612
Age : 26
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 27/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SdKfz 100 à 199 // Panzer

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum