100th Squadron RAAF

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

100th Squadron RAAF

Message  Flagada le Ven 10 Mar - 12:24

100th Squadron RAAF


Le 100th Squadron était un escadron de bombardiers de la Force Aérienne Australienne Royale (RAAF) et un escadron de patrouille maritime qui a fonctionné pendant la seconde guerre mondiale. Créé au début de 1942 à partir des restes d'une unité Britannique qui avait été détruite en Malaisie, l'escadron a volé sur des Bristol Beauforts à partir de bases dans le Queensland et la Nouvelle-Guinée, entreprenant des attaques à la torpille et des bombardements à basse altitude contre des cibles Japonaises dans le théâtre du Pacifique. Après la fin des hostilités, l'escadron fut dissous en août 1946.


Histoire


L'escadron 100 a été formé sur la station de la RAAF à Richmond en Nouvelle-Galles du Sud, le 15 février 1942. Le commandant d'escadron du mois suivant fut John Balmer qui a pris le commandement de l'escadron. L'escadron a été formé à partir d'un noyau de l'escadron 100 de la RAF, qui avait été détruit pendant la campagne Malaise, et a été nommé dans l'honneur de cette unité. Malgré ce lien, l'Escadron 100 de la RAAF était un escadron Australien tout au long de son existence et considéré comme étant séparé de son homonyme Britannique, qui a été reconstitué comme un escadron de bombardiers lourds en Grande-Bretagne le 15 décembre 1942. L'unité a par la suite été déplacée à Mareeba dans le Queensland, en mai 1942, avant de continuer la formation et les patrouilles anti-sous-marines.

En étant à Port Moresby, le 100th escadron a effectué ses premières missions de combat en juin 1942, en étant le premier des escadrons de la RAAF ayant des bombardiers Beaufort pour voir le combat. Au cours de la mission, sept avions ont bombardé des cibles autour de Lae, perdant un avion alors qu'il attaquait un navire marchand Japonais. Plus tard un certain nombre d'attaques réussies ont été accomplies contre des positions Japonaises. À la suite de ces attaques, l'escadron a été retiré à Laverton en juillet, puis effectué des patrouilles au large de la Nouvelle-Galles du Sud et de Victoria et entrepris une formation complémentaire. Un autre déménagement a ensuite été entrepris à Bohle River dans le Queensland. Pendant ce temps, après avoir terminé sa formation, l'escadron a commencé à se déployer dans la baie de Milne en Nouvelle-Guinée en septembre 1942.

En octobre 1942, en participant à un exercice de formation au large des côtes de Townsville, le Beaufort A9-26 de l'escadron 100 a frappé le mât de la ville d'Adélaïde à Cockle Bay sur l'île magnétique. L'avion a plongé dans les eaux peu profondes et le fuselage s'est désintégré au moment de l'impact, tuant trois officiers de la RAAF et un officier de la Marine Américaine à bord. Le 6 octobre 1942, l'escadron a mené sa première attaque à la torpille, avec six Beauforts ciblant sans succès les navires de la marine Japonaise. Au cours des mois suivants, l'escadron a mené un certain nombre d'attaques à basse altitude dangereuses avec un succès limité, bien qu'un certain nombre de navires Japonais aient été endommagés ou coulés. Le 9 janvier 1943, un convoi revenant de Lae fut intercepté par six Beauforts au large de Gasmata. Un croiseur Japonais a été cru coulé dans l'action, pour la perte de deux avions.

En volant depuis des bases dans l'est de la Nouvelle-Guinée, le 100th Escadron a effectué des patrouilles de reconnaissance et des missions anti-navires et du bombardement contre les Japonais dans les îles Salomon et la Nouvelle-Guinée continentale. Huit avions de l'escadron ont participé à la bataille de la mer de Bismarck, au cours de laquelle l'escadron a mené une mission à la torpille et au bombardement. Il n'a pas réussi à couler des navires dans cette bataille, cependant, et à partir de mars 1943 il a fonctionné uniquement dans le rôle de bombardement à basse altitude. Plus tard, en septembre 1943, l'escadron a effectué des patrouilles anti-sous-marines à l'appui des atterrissages amphibies autour de Lae. Le 4 octobre, dix Beauforts ont fait une attaque à basse altitude sur l'aérodrome Japonais de Gasmata, avec trois avions abattus. Un sous-marin en surface a été attaqué et fortement endommagé dans le détroit de St George le 18 octobre. L'escadron a bombardé un pont sur la rivière Anwek en novembre dans le cadre d'une offensive aérienne sur la Nouvelle-Bretagne et le même mois a déménagé sur l'île Goodenough.

L'escadron est resté sur l'île Goodenough jusqu'à avril 1944, quand il a déménagé à Nadzab. Cela a été suivi par un autre déménagement à Tadji en juillet 1944. En tant qu'équipe de bombardiers de basse altitude, l'escadron 100 a mené des missions contre des installations Japonaises dans toute la Nouvelle Guinée et les îles environnantes pendant 1944, y compris la base principale à Rabaul. À la fin de 1944 et en 1945, il a mené des opérations pour soutenir des opérations terrestres alliées. En octobre 1944, un détachement de cinq aéronefs et des équipages de l'escadron 100 fut envoyé pour renforcer l'escadron 6, qui avait été chargé de soutenir les débarquements Australiens sur la Nouvelle-Bretagne. Avant les débarquements, les Beauforts attaquaient des cibles à travers la péninsule de Gazelle, puis restaient en attente pour soutenir le débarquement à la baie de Jacquinot. Plus tard, d'autres opérations ont été effectuées autour de Wide Bay. L'attention de l'escadron se tourna ensuite vers le soutien de la campagne de la 6th Division à Aitape-Wewak. L'escadron a continué dans ce rôle jusqu'au dernier jour de la guerre, volant sur sa mission finale de bombardement sur le Japon, le matin du 15 août 1945.



Quatre Beauforts de l'escadron 100 près de la côte de la Nouvelle-Guinée en 1945

Après la fin des hostilités, l'escadron 100 a effectué des missions de reconnaissance et des dépliants avant de se rendre à Finschafen en mars 1946. Avant cela, la force de l'escadron avait diminué au fur et à mesure que le personnel était rapatrié en Australie pour être démobilisé ou transféré dans d'autres unités pour un service ultérieur avec les forces d'occupation au Japon. Tout au long de la guerre, 115 soldats d'équipage ont été enregistrés parmi le personnel de l'escadron à la suite d'opérations de combat.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
avatar
Flagada
Oberst
Oberst


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum